Le sénateur pro-glyphosate démenti par ses pairs

Durée de lecture : 2 minutes

13 mai 2019

« Contrairement à ce qui a pu être indiqué, [le rapport parlementaire] ne se prononce pas sur la toxicité à long terme du glyphosate ». C’est ainsi qu’a réagi, lundi 13 mai, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) suite aux déclarations pro-glyphosate d’un des membres de l’Office dans la presse.

Dimanche 12 avril, dans un entretien accordé au journal La Dépêche, Pierre Médevielle, le sénateur UDI de Haute-Garonne, a ainsi affirmé « que si le glyphosate a certainement beaucoup de défauts, aucune étude scientifique ne prouve formellement sa cancérogénicité ni en France, ni en Europe, ni dans le monde ». Le tout en se fondant sur les auditions et études menées dans le cadre de son travail au sein de l’OPECST.

Ce même Office a donc démenti vouloir « rouvrir le débat sur l’interdiction du glyphosate » : « il n’appartient pas à l’OPECST de formuler une vérité scientifique officielle ou de procéder par lui‑même à des travaux de recherche ».

En fait, le rapport parlementaire incriminé, réalisé par 4 parlementaires dont M. Médevielle, aborde « la question de l’évaluation des risques sanitaires et environnementaux par les agences », principalement européenne (EFSA) ou françaises (ANSES). « L’objectif de cette mission consistait à comprendre le fonctionnement des agences, les difficultés qu’elles peuvent rencontrer dans la conduite et la restitution de leurs travaux d’évaluation des risques et dessiner des pistes pour renforcer la confiance dans l’expertise scientifique qu’elles produisent », a précisé l’OPECST dans un communiqué.

Et donc, si la question du glyphosate est abordée dans le rapport, c’est « pour mettre en perspective les différences d’appréciations entre le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et les agences d’évaluation, notamment l’EFSA, afin d’éclairer le public sur le contenu et la portée de ces divergences apparentes entre experts », a encore indiqué l’OPECST.

Joint par Reporterre, le député insoumis Loïc Prud’homme, membre de l’Office, s’est offusqué des déclarations de M. Médevielle : « On a affaire à un sénateur qui dévoie un rapport à des fins de propagande pro-glyphosate », a-t-il dénoncé. Le député n’a pas encore eu connaissance du rapport, sous embargo jusqu’à jeudi 16 mai, qui n’a ni été discuté, ni été adopté par l’ensemble des membres de l’Office.

- Source : Reporterre.

- Photo : Pierre Médevielle



Lire aussi : Assez de reculades ! Sortir du glyphosate est tout à fait possible


3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - Mal préparées par un système de santé dégradé, les Outremer se préparent au pire
Info
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Pesticides