Le sénateur pro-glyphosate démenti par ses pairs

13 mai 2019

« Contrairement à ce qui a pu être indiqué, [le rapport parlementaire] ne se prononce pas sur la toxicité à long terme du glyphosate ». C’est ainsi qu’a réagi, lundi 13 mai, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) suite aux déclarations pro-glyphosate d’un des membres de l’Office dans la presse.

Dimanche 12 avril, dans un entretien accordé au journal La Dépêche, Pierre Médevielle, le sénateur UDI de Haute-Garonne, a ainsi affirmé « que si le glyphosate a certainement beaucoup de défauts, aucune étude scientifique ne prouve formellement sa cancérogénicité ni en France, ni en Europe, ni dans le monde ». Le tout en se fondant sur les auditions et études menées dans le cadre de son travail au sein de l’OPECST.

Ce même Office a donc démenti vouloir « rouvrir le débat sur l’interdiction du glyphosate » : « il n’appartient pas à l’OPECST de formuler une vérité scientifique officielle ou de procéder par lui‑même à des travaux de recherche ».

En fait, le rapport parlementaire incriminé, réalisé par 4 parlementaires dont M. Médevielle, aborde « la question de l’évaluation des risques sanitaires et environnementaux par les agences », principalement européenne (EFSA) ou françaises (ANSES). « L’objectif de cette mission consistait à comprendre le fonctionnement des agences, les difficultés qu’elles peuvent rencontrer dans la conduite et la restitution de leurs travaux d’évaluation des risques et dessiner des pistes pour renforcer la confiance dans l’expertise scientifique qu’elles produisent », a précisé l’OPECST dans un communiqué.

Et donc, si la question du glyphosate est abordée dans le rapport, c’est « pour mettre en perspective les différences d’appréciations entre le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et les agences d’évaluation, notamment l’EFSA, afin d’éclairer le public sur le contenu et la portée de ces divergences apparentes entre experts », a encore indiqué l’OPECST.

Joint par Reporterre, le député insoumis Loïc Prud’homme, membre de l’Office, s’est offusqué des déclarations de M. Médevielle : « On a affaire à un sénateur qui dévoie un rapport à des fins de propagande pro-glyphosate », a-t-il dénoncé. Le député n’a pas encore eu connaissance du rapport, sous embargo jusqu’à jeudi 16 mai, qui n’a ni été discuté, ni été adopté par l’ensemble des membres de l’Office.

- Source : Reporterre.

- Photo : Pierre Médevielle




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Assez de reculades ! Sortir du glyphosate est tout à fait possible



18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Une chaleur exceptionnelle frappe l’Arctique
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
La France n’est pas préparée au « choc climatique », selon un rapport sénatorial
Lire sur reporterre.net
16 mai 2019
« En France, il n’y a pas de pressions de lobbyistes de Monsanto », selon le ministre de l’Agriculture
Lire sur reporterre.net
15 mai 2019
L’Andra finance une campagne de communication contre les déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
15 mai 2019
Stocamine : le jugement sera rendu le 5 juin
Lire sur reporterre.net
14 mai 2019
Roundup : Bayer-Monsanto condamné à verser 2 milliards de dollars à un couple atteint d’un cancer
Lire sur reporterre.net
13 mai 2019
Le sénateur pro-glyphosate démenti par ses pairs
Lire sur reporterre.net
13 mai 2019
La justice s’acharne contre les militants du climat à Nancy
Lire sur reporterre.net
10 mai 2019
À Montpellier, des activistes anti-pub en procès
Lire sur reporterre.net
10 mai 2019
Les émissions de CO2 en baisse en Europe
Lire sur reporterre.net
10 mai 2019
À partir du 10 mai, l’Union européenne aura épuisé les ressources que la planète peut lui offrir
Lire sur reporterre.net
9 mai 2019
Grève au ministère de l’Écologie contre les suppressions de postes
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

18 mai 2019
Le monde marche contre Bayer-Monsanto, symbole de l’agro-industrie
Info
1er mai 2019
Adieu, amie Anémone, et merci
Édito
18 mai 2019
Meurtre de Jérôme Laronze par un gendarme : la justice ne fait rien
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides