Le sommet du pétrole offshore à Pau totalement perturbé par les activistes du climat

8 avril 2016

- Pau, reportage - vendredi 8 avril

La conférence MCEDD de l’industrie pétrolière et gazière offshore a bien eu lieu à Pau ces 5, 6 et 7 avril. Mais pas un jour, les activistes d’ANV n’ont laissé les congressistes tranquilles. Après une première journée d’occupation des abords du Palais Beaumont (à voir en vidéo ici), la deuxième, le 6 avril, a été marquée par une chaîne humaine, au même endroit, réunissant environ 600 personnes. Puis, alors qu’une soirée devait avoir lieu à l’intérieur du palais des congrès dans le cadre de la conférence MCEDD, une scène mobile est venue s’installer à quelques centaines de mètres du bâtiment : HK et les Saltimbanks, Zoo, Sister Simone & the Holly Balls et Mali Karma y ont joué jusque vers 22h30.

Hier jeudi 7 avril, dès 7h du matin, un petit groupe d’activistes a mis en place une « scène de crime climatique » devant l’hôtel Beaumont, qui accueillait des congressistes. Il s’agissait en fait avant tout d’une diversion, avant que, quelques dizaines de minutes plus tard, plusieurs groupes ne débarquent quasi simultanément pour tenter de bloquer les entrées ou de pénétrer dans le palais des congrès.

La rue d’accès a ainsi été bloquée d’un côté par des structures gonflables, et de l’autre par des activistes allongés sur l’asphalte. Pendant ce temps, d’autres parvenaient à passer les barrières de sécurité pour aller crier des slogans sous les fenêtres de la conférence. Une partie des congressistes a été bloquée pendant une heure à l’extérieur avant de pouvoir rentrer par le parking souterrain.

S’en est suivi un jeu du chat et de la souris entre militants non-violents (mais vigoureux) et force de l’ordre, menant à quatre interpellations dont celle de Txetx Etcheverry, militant basque de Bizi ! et l’un des organisateurs de cette opération. Tous ont été rapidement relâchés, profitant de l’occasion pour tenter de faire adhérer les policiers à leur combat.

Enfin, à la mi-journée, un die-in a été organisé : 500 personnes selon les organisateurs ont représenté le caractère criminel des activités pétrolières en s’allongeant sur le sol tels des morts. « Ils [les industriels des énergies fossiles] ne pourront plus se réunir sans que nous les en empêchions ; ils ne pourront plus se lancer dans de nouveaux projets climaticides sans que nous n’intervenions par des actions non-violentes et déterminées pour sortir de l’état d’urgence climatique et engager la transition vers un monde vivable et solidaire », a déclaré Cécile Marchand, d’ANV-COP21. Prochaine étape : l’International Oil Summit (Sommet international du pétrole) qui doit avoir lieu le 21 avril à Paris.


Nouveau blocage du sommet du pétrole offshore à Pau

- Pau, reportage - Jeudi 7 avril

Ce jeudi 7 avril au matin, vers 7h30, une petite centaine d’activistes ont à nouveau perturbé le sommet du pétrole offshore à Pau. Ils ont d’abord organisé une scène de crime climatique, s’allongeant tels des morts, devant un hôtel accueillant des congressistes. Mais c’était une diversion pour mieux tenter de bloquer ensuite le Palais des Congrès de Pau où se tient le sommet.

La rue d’accès a été bloquée par des structures gonflables, pendant que d’autres réussissaient à passer les barrières de sécurité pour aller crier des slogans sous les fenêtres du lieu de conférence. Une partie des congressistes a été bloquée pendant une heure avant de pouvoir rentrer par le parking souterrain.

S’en est suivi un jeu de chat et de la souris avec la police, qui a mené à quatre interpellations, dont celle de Txetx Etcheverry, fondateur de l’association basque écolo Alternatiba, et l’un des organisateurs de cette opération. Puis les militants ont été relâchés, après avoir longuement discuté avec les policiers.

Parmi les autres actions organisées lors des trois jours de ce Congrès, il y a également eu hier mercredi une chaîne humaine ainsi qu’un concert de HK devant le Palais des Congrès, qui a réuni plus de 600 personnes.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les activistes du climat bousculent le sommet du pétrole à Pau

Source : Baptiste Giraud pour Reporterre

Photo : © Baptiste Giraud/Reporterre



23 février 2018
Apple, champion de l’évasion fiscale, est débouté de son attaque contre Attac
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
En Chine, l’intelligence artificielle appliquée à l’élevage des cochons
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
La pêche industrielle couvre 55 % de la surface des océans
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
Lyon-Turin : le gouvernement italien reconnait que les chiffres du projet sont erronés
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
A Toulouse, les quartiers pauvres sont les plus pollués
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
Contre la loi Asile immigration, des citoyens proposent des états généraux des migrations
Lire sur reporterre.net
20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Le rapport Spinetta conseille de fermer les petites lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
23 février 2018
L’action du gouvernement à Bure est-elle légale ? Rien n’est moins sûr
Enquête
16 janvier 2018
Les pêcheurs parlent : « La pêche électrique, ce n’est plus de la pêche, c’est de la destruction »
Reportage
22 février 2018
Le gouvernement a évacué les antinucléaires de Bure. Témoignages et réactions
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Luttes