Les « Monsanto Papers », dévoiement organisé de la santé publique

Durée de lecture : 2 minutes

4 décembre 2020 / Gilles-Eric Seralini et Jérôme Douzelet



Le professeur Seralini revient sur son combat contre la firme Monsanto, à la lumière de milliers de documents confidentiels rendus publics par la multinationale, depuis absorbée par Bayer. Ces documents montrent l’obsession de ces fabricants d’herbicide à l’encontre de M.Seralini ainsi que le dévoiement des réglementations sanitaires.

  • Présentation du livre par son éditeur :

En 2012, le professeur Seralini, qui a été expert en OGM pour plusieurs gouvernements, démontre les effets sur le foie et les reins de deux produits phares de la firme Monsanto : l’herbicide Roundup et les OGM fabriqués pour l’absorber. Les photos des rats de l’étude, couverts de tumeurs, font le tour du monde. C’est un désastre pour l’image de Monsanto. Très vite, un scandale éclate, mettant en cause ces travaux.

Le professeur va se battre et intenter sept procès, en France, contre les lobbys de la firme — tous gagnés. Depuis, il a confirmé et démontré la présence de poisons à base de pétrole et d’arsenic dans les Roundup contenant du glyphosate, et même dans ceux sans glyphosate, qui les remplacent depuis 2020. En 2017, à l’occasion de procès intentés par des utilisateurs de Roundup atteints de maladies graves, Monsanto (aujourd’hui rachetée par Bayer) a été obligée de rendre publics des milliers de documents confidentiels.

Gilles-Eric Seralini y est cité 55.952 fois. Ces « Monsanto Papers » ont permis d’établir les pratiques frauduleuses de la firme, que les jurés ont condamnée pour malveillance. Gilles-Eric Seralini et Jérôme Douzelet révèlent, grâce à ces documents et à une histoire vécue, comment est détournée une réglementation censée protéger des millions de gens, et comment sont mis en place des mascarades d’évaluations mais aussi le dévoiement de la science, de la médecine et des pouvoirs publics.

Ian Fleming ou John Le Carré n’auraient pas renié cette enquête, mais ce n’est pas une fiction.

  • Gilles-Éric Séralini est professeur et chercheur à l’université de Caen, spécialiste des OGM et des pesticides, lanceur d’alerte, est notamment connu pour une étude controversée qui établit un lien entre un herbicide majeur et l’apparition de tumeurs et de maladies du foie et des reins. Jérôme Douzelet, chef cuisinier responsable, est aussi membre actif du Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (Criigen).
  • L’Affaire Roundup à la lumière des Monsanto Papers, de Gilles-Eric Seralini et Jérôme Douzelet, éditions Actes Sud, octobre 2020, 192 p., 15 €.




Lire aussi : À nouveau attaqué, le professeur Séralini répond à ses détracteurs
DOSSIER    OGM

23 janvier 2021
La presse locale agricole est sous le joug de la FNSEA
Info
25 janvier 2021
Le combat des amies de Morgan, tué lors d’une battue, pour réguler la chasse
Reportages
25 janvier 2021
Nous, journalistes bretons, ne cesserons pas d’informer sur l’agro-industrie
Tribune


Dans les mêmes dossiers       OGM





Du même auteur       Gilles-Eric Seralini et Jérôme Douzelet