Les aires protégées africaines abritent beaucoup moins d’éléphants qu’on le pensait

24 avril 2017

Selon une étude réalisée par le Département de recherche sur l’écologie de la conservation (CERU, Conservation Ecology Research Unit) de l’université de Pretoria, en Afrique du Sud, il manquerait, principalement en raison du braconnage, 75 % d’éléphants dans les aires protégées, soit environ 730.000 individus.

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont évalué le nombre d’éléphants qu’il devrait y avoir à l’intérieur de 73 aires protégées couvrant 21 pays africains. L’étude a été publiée dans la revue Plos One le 17 avril 2017.

Cette étude "est à ce jour l’indicateur le plus complet permettant de montrer, d’une part, l’impact réel du braconnage sur les populations d’éléphants d’Afrique et, d’autre part, la façon dont ces populations pourraient se développer si elles n’étaient pas affectées par les interventions humaines », a déclaré le Dr Joseph Okori, Directeur de la conservation des habitats d’IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux, qui a participé au financement de l’étude. « Cette étude aidera les acteurs de la conservation et les décideurs dans leur prise de décision afin de fournir une meilleure protection aux éléphants ».

Les éléphants "jouent un rôle majeur dans la formation des savanes qui, en Afrique, couvrent autant de surface que les États-Unis et l’Europe réunis. Perdre des éléphants nuira à nos savanes et aux espèces qui en dépendent », rappelle Ashley Robson, principal auteur de l’étude. « Notre étude est un signal d’alarme. Environ 70% de l’aire de répartition des éléphants d’Afrique se trouvent au-delà des aires protégées. Ces éléphants ne vont pas bien, même là où ils sont protégés, ce qui signifie que nous devons prendre des mesures. »




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les tueries d’éléphants, massacrés pour leur ivoire, s’intensifient


19 octobre 2018
Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2018
Des produits chimiques très dangereux dans les objets en plastique recyclé
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le Conseil constitutionnel pourrait relancer l’enquête sur la mort de Rémi Fraisse
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le projet d’A45 est définitivement abandonné
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Le mécanisme des inondations dans l’Aude - un phénomène appelé à se répéter
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Remaniement : Castaner à l’Intérieur, Travert s’en va et laisse l’Agriculture à Didier Guillaume
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Un leader paysan assassiné dans l’Amazonie brésilienne
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
En Grande-Bretagne, des opposants bloquent des opérations de fracturation hydraulique
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2018
53 personnes portent plainte en raison de la présence de glyphosate dans leur urine
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2018
L’île d’Oléron contrainte d’accepter l’implantation d’un MacDonald’s
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2018
Des pluies torrentielles dans l’Aude font six morts
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2018
Les écologistes progressent fortement aux élections en Bavière, Belgique et Luxembourg
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2018
Une indigène élue pour la première fois députée au Brésil
Lire sur reporterre.net
12 octobre 2018
Des étudiants des grandes écoles lancent un manifeste pour le climat
Lire sur reporterre.net
10 octobre 2018
Le pseudo prix Nobel d’économie couronne un économiste minorant les effets du changement climatique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

19 octobre 2018
Pain décroissant, livres et café épicerie, une recette de coopération conviviale
Alternative
19 octobre 2018
La construction en paille est-elle pérenne ?
Une minute - Une question
19 octobre 2018
« Wine Calling », l’appel des vins nature
À découvrir


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Animaux