Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Pollutions

Les algues vertes frappent à nouveau la Bretagne

Cet été, les algues vertes ont à nouveau envahi les côtes bretonnes. « Un véritable tsunami », pour l’eurodéputé Yannick Jadot et la député Delphine Batho qui se sont rendus sur place, à Saint-Brieuc ( Côtes-d’Armor), jeudi 25 juillet 2019. Ils sont allés à la rencontre des militants et de quelque 300 personnes venues protester contre ce phénomène, favorisé par les fortes chaleurs et les taux élevés de nitrates d’origine agricole dans les cours d’eau.

Cette année, la marée verte n’a jamais été aussi massive et précoce. Plusieurs plages ont été fermées au public, car ces algues dégagent du sulfure d’hydrogène potentiellement mortel. Si les baies de Douarnenez (Finistère) et Lannion (Côtes-d’Armor) sont également touchées, plus de 50 % des algues vertes de la région sont concentrées en baie de Saint-Brieuc. Elles recouvrent plus de 500 hectares. Plus de 8.000 tonnes ont été ramassées en moins de 3 mois. L’an passé la même quantité avait été récoltée sur toute l’année. L’usine de traitement, à Lantic, a dû fermer ses portes provisoirement face à l’afflux massif d’algues vertes.

Yannick Jadot et Delphine Batho ont dénoncé l’inefficacité des politiques menées à l’encontre de cette « catastrophe ». Elles ne reposeraient, selon eux, que sur le volontariat et la bonne volonté des agriculteurs, qui « ne sont pas à la hauteur ». Ils ont aussi critiqué une récente mesure adoptée sous Emmanuel Macron, qui a relevé le seuil des élevages industriels pour lesquels les projets d’agrandissement nécessitent des enquêtes publiques. « C’est une honte,on va encore aggraver les problèmes », a lâché Yannick Jadot.

Lors du rassemblement, des manifestants arboraient des banderoles « trop de cochon tue le breton ». On compte en effet plusieurs décès suspects liés potentiellement aux algues vertes. En 2016, un joggeur était retrouvé mort dans une zone envahie d’algues vertes, à l’embouchure du Gouessant. Sa famille a saisi la justice mi-juillet 2019.

Une nouvelle manifestation est prévue à la fin de l’été, le 14 septembre 2019, à Planguenoual.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende