Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Animaux

Les conditions de captivité des cétacés vont s’améliorer

La ministre de l’Environnement Ségolène Royal a signé jeudi 4 mai l’arrêté qui définit les nouvelles conditions de captivité des cétacés dans les delphinariums. C’est le résultat d’une année de discussion et d’expertise associant le Muséum national d’histoire naturelle et de nombreuses associations de protection de la nature, rapporte la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

Si les établissements existants ont la tâche de mettre en conformité leurs bassins dans un délai de trois ans, ils devront également entériner cinq avancées majeures dans les six prochains mois :
-  l’augmentation d’au moins 150 % de la surface des bassins afin de permettre aux animaux de se soustraire à la proximité des visiteurs et à celle des autres animaux ;
-  l’interdiction du chlore dans le traitement de l’eau ;
-  la mise en place d’équipes de soigneurs spécialisés dont le nombre soit en proportion du nombre de dauphins ;
-  l’interdiction des contacts directs entre le public et les animaux ainsi que des immersions du public dans les bassins hébergeant des cétacés ;
-  le contrôle étroit de la reproduction des dauphins, par un avis de la Commission nationale consultative pour la faune sauvage captive instituée à l’article R.413-2 de Code de l’Environnement. Cette reproduction ne devient possible que si la configuration et la taille des bassins le permettent.

La LPO salue « une étape décisive vers la fin des delphinariums ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende