Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges / © Mathieu Génon

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

En bref — Politique

Les discussions sont engagées entre EELV et les équipes de Hamon et de Mélenchon

Europe Ecologie Les Verts (EELV) poursuit activement les discussions avec les équipes de Benoît Hamon et de Jean-Luc Mélenchon. Dimanche 12 février, une longue réunion de travail s’est tenue entre les écologistes et les socialistes. Y participaient, du côté de Hamon, Barbara Romagnan et Pascal Cherki, et du côté de Jadot, Pascal Durand, Marie Toussaint et Alain Coulombel.

La listes des points d’accord se dessine

Elle a permis de trouver nombre de points d’accord pour un éventuel projet commun : refus du CETA, fin de l’état d’urgence, séparation des banques d’affaires et de dépôt, engagement d’un plan d’investissement dans la transition écologique, lutte contre les discriminations, développement du transport ferroviaire, inscription de l’écologie dans la Constitution, légalisation du cannabis, reconnaissance de l’Etat palestinien, sortie du nucléaire sur trente ans, refus des grands projets inutiles (Notre-Dame-des-Landes), etc. Un point de désaccord notable porte sur le désarmement nucléaire.

Une rencontre doit avoir lieu jeudi entre EELV et le Parti de gauche, qui soutient Jean-Luc Mélenchon.

Julien Bayou, porte-parole d’EELV, explique à Reporterre : « Il y a une convergence incroyable entre les projets, celui de Hamon comme celui du Parti de gauche, sauf en ce qui concerne l’Europe. On considère que les idées écologistes ont gagné à la primaire socialiste. Et on ne peut nier l’avancée écologique de Jean-Luc Mélenchon. Il y a ainsi trois candidats qui portent l’écologie dans la campagne. »

EELV souhaite un rassemblement : « C’est un moment exceptionnel : Marine Le Pen est très haut, Emmanuel Macron peut dévisser, François Fillon divise. On doit faire preuve d’audace, dépasser les structures partidaires, il faut se retrouver derrière un projet commun. »

Pour avoir un appui militant dans les discussions qui s’engagent, EELV lance une consultation auprès de ceux qui ont voté à la primaire écologiste, en leur demandant d’approuver, ou non, les discussions menées.

-  Voir ici la lettre envoyée aux votant(e)s

Les délais sont très courts : le 13 mars est la date ultime à laquelle les candidats à la présidentielle doivent officiellement se déclarer. D’ici là, les trois composantes de la gauche et des écologistes doivent avoir décidé : un, deux, trois candidats ? Un projet commun ? Un label commun pour les législatives ?

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende