Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Alternatiba

Les faucheurs de chaises créent une radio dans une banque

Ce vendredi 9 décembre, une vingtaine de faucheurs de chaises se sont introduits dans l’agence BNP Paribas de la place Gambetta (Paris 20e) et ont installé un studio radio. Leur « Radio évasion fiscale » a été diffusée pendant plusieurs heures sur internet et sur Fréquence Paris Pluriel.

Au menu de cette radio improvisée : des interviews sur la non-violence, une chronique sur « les frais bancaires pour les nuls », ou encore un jeu des milliards d’euros autour de la fraude fiscale.

  • Écouter le jeu :

Pendant ce temps, le personnel de l’agence a fermé les grilles et filtré les entrées, en attendant l’intervention des forces de l’ordre. « Je ne suis pas d’accord avec votre manière de faire. Vous nous mettez dans une situation compliquée pour la sécurité de nos clients », a expliqué l’un des responsables de la banque, avant d’ajouter : « Je comprends votre point de vue, mais c’est le votre. Je pense qu’on mène les actions qu’il faut à notre niveau, on sensibilise nos collaborateurs. Et je ne pense pas que les banques volent de l’argent. »

Malgré les incidents techniques et la présence de la police à l’extérieur, rien ne semble pouvoir stopper la diffusion de « Radio évasion fiscale ».

  • Écouter la suite du jeu des milliards d’euros :

Les deux « challengers » sont même parvenus au « banco ». À la question « que faire contre l’évasion fiscale ? » ils ont répondu : « Renforcer les effectifs et les moyens des administrations qui sont impliquées dans la traque des délinquants financiers. Mettre fin au monopole de Bercy pour ouvrir les procédures pénales. Ouvrir l’éventail des peines pour les fraudeurs fiscaux (privation de droits civiques, peine d’inéligibilité). Et interdire le pantouflage entre hauts fonctionnaires et banquiers. »

En début d’après-midi, les militants ont été expulsés de l’agence par la police.

Cette « radio pirate » entre dans le cadre d’une série d’actions lancée par ANV COP21, Alternatiba, Attac et les Amis de la Terre contre la BNP Paribas. Les associations prévoient 45 actions non-violentes ce week-end à travers la France, ainsi que d’autres jusqu’à l’ouverture du procès du militant Jon Palais le 9 janvier à Dax.

  • Source et photo : Reporterre.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende