Les gens se vengent des robots en trompant les caisses sans humains des supermarchés

Durée de lecture : 1 minute

25 juin 2018



Dans les magasins, les caisses en libre service sont de plus en plus présentes. D’ici 2019, 325.000 terminaux existeront dans le monde, contre près de 190.000 en 2013. Destinées à diminuer l’attente dans les files, ces caisses sont aujourd’hui à l’origine d’un autre phénomène, celui du vol à l’étalage. Des clients lambda découvrent dans l’utilisation des caisses des opportunités d’agir avec malhonnêteté.

Dans une nouvelle étude, Emmeline Taylor, Maître de conférences en criminologie à la City University of London, identifie quatre principaux types de voleurs à l’étalage utilisant les caisses en libre-service. Elle les prénomme les « chapardeurs » (swipers en anglais) :

L’une des astuces utilisées par certains clients est de scanner des articles bon marché (par exemple les carottes) à la place d’articles coûteux (par exemple les avocats). Cette technique est particulièrement répandue en Australie où une grande chaîne de supermarchés affirme avoir vendu plus de carottes qu’elle n’en avait jamais eu en stock.

La typologie de ces « chapardeurs » est fondée sur les bases déclaratives de ses derniers :

1) Accident : La personne affirme que son habitude a commencé après avoir accidentellement volé quelque chose.

2) Substitution : Le voleur à l’étalage prend les articles coûteux mais fait scanner des articles moins chers.

3) Compensation : La personne explique qu’en volant elle compense le manque de service client et l’obligation de se servir soi-même.

4) Contrariété : La personne justifie ses actions en blâmant les problèmes liés aux codes barres ou à la technologie.





Lire aussi : L’État laisse les grandes surfaces tuer les centres-villes


31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Informatique et internet

THEMATIQUE    Quotidien
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info
31 juillet 2020
Écologistes, nous marchons contre le racisme et pour la justice sociale
Tribune
31 juillet 2020
Malgré ses annonces, l’État pourrait laisser Amazon construire des entrepôts à gogo
Info


Dans les mêmes dossiers       Informatique et internet



Sur les mêmes thèmes       Quotidien