Les gens se vengent des robots en trompant les caisses sans humains des supermarchés

Durée de lecture : 1 minute

25 juin 2018



Dans les magasins, les caisses en libre service sont de plus en plus présentes. D’ici 2019, 325.000 terminaux existeront dans le monde, contre près de 190.000 en 2013. Destinées à diminuer l’attente dans les files, ces caisses sont aujourd’hui à l’origine d’un autre phénomène, celui du vol à l’étalage. Des clients lambda découvrent dans l’utilisation des caisses des opportunités d’agir avec malhonnêteté.

Dans une nouvelle étude, Emmeline Taylor, Maître de conférences en criminologie à la City University of London, identifie quatre principaux types de voleurs à l’étalage utilisant les caisses en libre-service. Elle les prénomme les « chapardeurs » (swipers en anglais) :

L’une des astuces utilisées par certains clients est de scanner des articles bon marché (par exemple les carottes) à la place d’articles coûteux (par exemple les avocats). Cette technique est particulièrement répandue en Australie où une grande chaîne de supermarchés affirme avoir vendu plus de carottes qu’elle n’en avait jamais eu en stock.

La typologie de ces « chapardeurs » est fondée sur les bases déclaratives de ses derniers :

1) Accident : La personne affirme que son habitude a commencé après avoir accidentellement volé quelque chose.

2) Substitution : Le voleur à l’étalage prend les articles coûteux mais fait scanner des articles moins chers.

3) Compensation : La personne explique qu’en volant elle compense le manque de service client et l’obligation de se servir soi-même.

4) Contrariété : La personne justifie ses actions en blâmant les problèmes liés aux codes barres ou à la technologie.





Lire aussi : L’État laisse les grandes surfaces tuer les centres-villes


25 novembre 2020
La médiatrice européenne reconnaît un conflit d’intérêts dans un contrat avec BlackRock
Lire sur reporterre.net
25 novembre 2020
Selon une ONG, les véhicules hybrides polluent beaucoup plus qu’annoncé
Lire sur reporterre.net
25 novembre 2020
Foie gras : L214 porte plainte contre la France pour violation du droit européen
Lire sur reporterre.net
24 novembre 2020
Masques distribués aux fonctionnaires : « Il n’y a rien à cacher », rassure le gouvernement
Lire sur reporterre.net
24 novembre 2020
À Paris, la police expulse un camp d’exilés et les pourchasse dans les rues
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Informatique et internet

THEMATIQUE    Quotidien
25 novembre 2020
Pour la biodiversité et les paysages, maires de France, plantez des arbres fruitiers
Tribune
20 novembre 2020
Rénovation énergétique, ça avance mal ! L’enquête de Reporterre
Enquête
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Informatique et internet



Sur les mêmes thèmes       Quotidien