Les personnels des parcs nationaux mobilisés contre les baisses de moyens

Durée de lecture : 2 minutes

24 juin 2019



Les représentants des personnels des dix parcs nationaux dénoncent « des baisses drastiques de leurs moyens humains et financiers », dans une lettre adressée aux conseils d’administrations (CA) des différents parcs. Ils regrettent par ailleurs que « la création du Parc national des Calanques, et demain celui des forêts de Champagne-Bourgogne, se font à moyens constants » (le budget alloué aux parcs nationaux reste le même malgré les deux nouveaux parcs nouvellement créés) et dénoncent « les réorganisations successives des services » qui « n’ont d’effets que de saper les valeurs et le moral des agents, mais aussi d’amener une certaine souffrance dans l’exercice de nos métiers ». Quarante postes équivalent temps plein pourraient être supprimés, indique le syndicat SNE-FSU.

Cette lettre arrive alors que les CA des parcs vont amorcer un « dialogue budgétaire » avec le ministère de tutelle des parcs nationaux, à savoir le ministère de la Transition écologique. Elle demande au CA de chaque parc de voter une motion demandant, notamment, la pérennité des moyens humains et financiers.

Sur le terrain, les agents du Parc national des Cévennes, notamment, annoncent une mobilisation pour demain mardi 25 juin au matin. Après s’être symboliquement allongés devant l’entrée du bâtiment où se tient le CA, ils liront la motion citée plus haut. « Le parc national des Cévennes risque de perdre plusieurs postes dans les années à venir. Le nombre de postes supprimés pourrait être porté à huit équivalents temps plein sur trois ans (plus de 10% de l’effectif !!). Ce constat de l’érosion des emplois dans le parc des Cévennes n’est pas un cas isolé et d’autre parcs sont menacés ainsi que l’Office français de la biodiversité en gestation », regrette le syndicat SNE-FSU du parc national des Cévennes dans un courriel.

  • Source : SNE-FSU du Parc national des Cévennes




Photo : chapô : Panorama sur les Cévennes vues du Causse Méjean : Florac et la vallée de la Mimente. Myrabella / Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0



30 octobre 2020
La loi réautorisant les néonicotinoïdes définitivement adoptée
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Des maires autorisent l’ouverture des commerces non alimentaires
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Plusieurs manifestations contre le confinement en France
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Nature Luttes
29 octobre 2020
Le dehors, puissant anticorps au virus autoritariste
Tribune
5 octobre 2020
La plus grande action jamais menée en France contre le trafic aérien
Reportage
28 octobre 2020
Le plus grand dépôt de méthane gelé au fond de l’Arctique commencerait à se libérer
Info


Sur les mêmes thèmes       Nature Luttes