Les personnels des parcs nationaux mobilisés contre les baisses de moyens

Durée de lecture : 2 minutes

24 juin 2019

Les représentants des personnels des dix parcs nationaux dénoncent « des baisses drastiques de leurs moyens humains et financiers », dans une lettre adressée aux conseils d’administrations (CA) des différents parcs. Ils regrettent par ailleurs que « la création du Parc national des Calanques, et demain celui des forêts de Champagne-Bourgogne, se font à moyens constants » (le budget alloué aux parcs nationaux reste le même malgré les deux nouveaux parcs nouvellement créés) et dénoncent « les réorganisations successives des services » qui « n’ont d’effets que de saper les valeurs et le moral des agents, mais aussi d’amener une certaine souffrance dans l’exercice de nos métiers ». Quarante postes équivalent temps plein pourraient être supprimés, indique le syndicat SNE-FSU.

Cette lettre arrive alors que les CA des parcs vont amorcer un « dialogue budgétaire » avec le ministère de tutelle des parcs nationaux, à savoir le ministère de la Transition écologique. Elle demande au CA de chaque parc de voter une motion demandant, notamment, la pérennité des moyens humains et financiers.

Sur le terrain, les agents du Parc national des Cévennes, notamment, annoncent une mobilisation pour demain mardi 25 juin au matin. Après s’être symboliquement allongés devant l’entrée du bâtiment où se tient le CA, ils liront la motion citée plus haut. « Le parc national des Cévennes risque de perdre plusieurs postes dans les années à venir. Le nombre de postes supprimés pourrait être porté à huit équivalents temps plein sur trois ans (plus de 10% de l’effectif !!). Ce constat de l’érosion des emplois dans le parc des Cévennes n’est pas un cas isolé et d’autre parcs sont menacés ainsi que l’Office français de la biodiversité en gestation », regrette le syndicat SNE-FSU du parc national des Cévennes dans un courriel.

  • Source : SNE-FSU du Parc national des Cévennes


Photo : chapô : Panorama sur les Cévennes vues du Causse Méjean : Florac et la vallée de la Mimente. Myrabella / Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0



19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Nature Luttes
19 juillet 2019
Sans vergogne, la publicité exploite le filon écolo
Info
20 juillet 2019
En Grèce, les low-tech au secours des migrants
Alternative
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito


Sur les mêmes thèmes       Nature Luttes