Je fais un don
OBJECTIF :
120 000 €
69877
COLLECTÉS
58 %

Les pesticides une nouvelle fois mis en cause dans la maladie de Parkinson

23 octobre 2017

Quel est le point commun entre les agriculteurs et les riverains des terrains agricoles ? Ils ont un risque accru de développer une maladie de Parkinson. Selon deux études récemment publiées par une équipe de chercheurs français, ces personnes ont un risque un peu plus élevé, respectivement de 13 % et 8,5 % d’être atteintes par cette maladie neurodégénérative. Chez les agriculteurs retraités (60-84 ans), cette différence est encore plus marquée puisqu’ils sont 18 % de plus à souffrir de la maladie par rapport aux personnes de leur tranche d’âge. Les scientifiques pointent du doigt l’exposition élevée aux pesticides de ces populations, dont certains sont connus pour leurs propriétés neurotoxiques.

Depuis 2012, l’exposition aux pesticides est d’ailleurs considérée en France comme étant facteur de risque de la maladie de Parkinson. La maladie peut même être reconnue comme une maladie professionnelle des professions agricoles. Pourtant, jusque récemment, aucune étude n’avait encore exploré l’incidence (le nombre de nouveaux cas par an) de cette maladie chez les exploitants agricoles en France. C’est précisément le sujet qu’a choisi d’étudier Sofiane Kab lors de sa thèse de Santé publique et d’épidémiologie.

Son travail, réalisé en collaboration avec des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), a donné lieu à la publication de deux études dans des revues internationales. Pour parvenir à ces résultats, le jeune chercheur et ses collègues ont comparé les données de la Mutualité sociale agricole - un régime d’assurance maladie spécifique du monde agricole - avec celles des autres régimes de l’assurance maladie.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le pesticide Roundup peut perturber les cellules sans effets visibles sur l’organisme, constate une étude


23 juin 2018
Bure : la LDH dénonce l’« instrumentalisation de l’appareil judiciaire à des fins d’intimidation des contestations politiques »
Lire sur reporterre.net
23 juin 2018
« Bure ne doit pas être un nouveau Tarnac » écrivent plusieurs associations anti-Cigéo
Lire sur reporterre.net
22 juin 2018
LGV Nîmes-Montpellier : le constructeur condamné pour destruction d’espèce protégée
Lire sur reporterre.net
22 juin 2018
Nicolas Hulot et Stéphane Travert annoncent un plan d’action pour la sortie du gyphosate
Lire sur reporterre.net
22 juin 2018
Une « task force » pour la sortie du glyphosate
Lire sur reporterre.net
22 juin 2018
L’avocat des opposants à Cigéo a été relâché cette nuit
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
La justice reconnaît que les algues vertes tuent
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Disparition accélérée des forêts vierges de la planète
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
L’éolien en mer est relancé et coûtera moins cher à l’État
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Le gouvernement veut inscrire l’environnement dans l’article 1 de la Constitution
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Le tribunal administratif de Strasbourg ordonne l’évacuation de la Zad de Kolbsheim
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
Bure : 50 avocats défendent leur collègue placé en garde à vue
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
4.700 agriculteurs pourraient perdre une aide « essentielle »
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
Un avocat des opposants à Bure, Me Ambroselli, a été interpellé
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
EPR de Flamanville : nouveau retard en raison de l’analyse par l’ASN des défauts de soudure
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

22 juin 2018
La bio en Inde, un développement freiné par le manque d’intérêt des autorités
Reportage
23 juin 2018
Pourquoi l’Alter Tour, alors qu’il y a le Tour Alternatiba ?
Une minute - Une question
23 juin 2018
Polluant, coûteux, démodé, le Grand Prix de Formule 1 revient en France
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides