Les pesticides une nouvelle fois mis en cause dans la maladie de Parkinson

23 octobre 2017

Quel est le point commun entre les agriculteurs et les riverains des terrains agricoles ? Ils ont un risque accru de développer une maladie de Parkinson. Selon deux études récemment publiées par une équipe de chercheurs français, ces personnes ont un risque un peu plus élevé, respectivement de 13 % et 8,5 % d’être atteintes par cette maladie neurodégénérative. Chez les agriculteurs retraités (60-84 ans), cette différence est encore plus marquée puisqu’ils sont 18 % de plus à souffrir de la maladie par rapport aux personnes de leur tranche d’âge. Les scientifiques pointent du doigt l’exposition élevée aux pesticides de ces populations, dont certains sont connus pour leurs propriétés neurotoxiques.

Depuis 2012, l’exposition aux pesticides est d’ailleurs considérée en France comme étant facteur de risque de la maladie de Parkinson. La maladie peut même être reconnue comme une maladie professionnelle des professions agricoles. Pourtant, jusque récemment, aucune étude n’avait encore exploré l’incidence (le nombre de nouveaux cas par an) de cette maladie chez les exploitants agricoles en France. C’est précisément le sujet qu’a choisi d’étudier Sofiane Kab lors de sa thèse de Santé publique et d’épidémiologie.

Son travail, réalisé en collaboration avec des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), a donné lieu à la publication de deux études dans des revues internationales. Pour parvenir à ces résultats, le jeune chercheur et ses collègues ont comparé les données de la Mutualité sociale agricole - un régime d’assurance maladie spécifique du monde agricole - avec celles des autres régimes de l’assurance maladie.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le pesticide Roundup peut perturber les cellules sans effets visibles sur l’organisme, constate une étude


20 février 2019
250 manifestants contre le méthaniseur de Gramat, dans le Lot
Lire sur reporterre.net
18 février 2019
Les personnels du ministère de la Transition écologique veulent aussi manifester le 15 mars
Lire sur reporterre.net
18 février 2019
L’Allemagne prépare une loi à 100 millions d’euros pour sauver les insectes
Lire sur reporterre.net
18 février 2019
La pêcherie française cause la mort de milliers de dauphins, selon Sea Sphepherd
Lire sur reporterre.net
16 février 2019
Faute de soutien public, un centre de soins aux animaux en détresse ferme ses portes
Lire sur reporterre.net
16 février 2019
Des experts de l’ONU déplorent les atteintes aux libertés du gouvernement français
Lire sur reporterre.net
15 février 2019
À Dijon, les 38 faucheurs d’OGM ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
15 février 2019
Barrages routiers en Argentine contre l’exploitation du lithium
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
Manifestations : le Parlement européen critique Paris
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
La FNSEA poursuit sa domination des chambres d’agriculture
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
Le Premier ministre a reçu les ONG de l’Affaire du siècle
Lire sur reporterre.net
13 février 2019
Poursuites-bâillons : une victoire judiciaire contre l’empire Bolloré
Lire sur reporterre.net
13 février 2019
Le Queensland dévasté par la pire inondation jamais vue en Australie
Lire sur reporterre.net
12 février 2019
Des activistes « livrent » des boues rouges toxiques de Gardanne au ministère de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
11 février 2019
Trois expertises sur les déchets radioactifs lancées avant le débat public
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

30 janvier 2019
Dans le Diois poussent les champignons de l’autonomie
Chronique
8 février 2019
En secret, la France et l’Inde veulent construire la plus grande centrale nucléaire du monde
Tribune
19 février 2019
La réglementation favorise la pêche industrielle
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides