Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Pesticides

Les vins bio contiennent beaucoup moins de résidus de pesticides que les autres


Générations Futures a disséqué l’enquête de Que Choisir parue le 24 septembre, selon laquelle ’aucun vin n’échappe aujourd’hui à la pollution par les produits phytosanitaires’. Il apparait que cette affirmation demande à être nuancée !

En effet, quand on étudie les chiffres fournis par Que Choisir, il apparait que les vins bio contiennent infiniment moins de résidus que les vins issus de la production agrochimique. Calculette en main, Générations Futures a ainsi trouvé que dans cette enquête :

-  la teneur maximale en pesticides des vins bio analysés est 33 fois plus faible que la teneur maximale des vins non bios ;
-  la teneur moyenne en pesticides des vins bios et 11,8 fois plus faible que celle des vins non bios ;
-  les vins bios contiennent dans 60 % des cas des résidus si faibles que, malgré la sophistication des méthodes utilisées par Que Choisir, il n’a pas été possible de les quantifier ! Dans les vins non bio cette proportion n’est que de 7,31%, soit 8 fois moins.

« Notre analyse montre bien que les vins bio contiennent beaucoup moins de résidus de pesticides que les vins issus de la production agrochimiques », déclare François Veillerette, porte parole de Générations futures. « Ces rares et faibles résidus sont apportés par la viticulture chimique voisine ce qui n’est pas acceptable. Il faut que les viticulteurs non bio réduisent leur utilisation de pesticides et maintiennent les produits utilisés dans leur parcelle, comme la loi les y oblige depuis 2006 ! », ajoute-t-il.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende