Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefAgriculture

« Mégabassine » : la préfecture des Deux-Sèvres interdit la manifestation

Un hélicoptère de la gendarmerie au-dessus d'une manifestation contre les bassines à Mauzé-sur-le-Mignon, dans les Deux-Sèvres, le 6 novembre 2021.

Une manifestation d’opposants aux bassines agricoles, prévue les 29 et 30 octobre, a été interdite par la préfecture des Deux-Sèvres, indique la presse locale. « Toute manifestation et attroupement » sont prohibés du samedi 29 octobre 7 h au lundi 31 octobre 7 h, dans la commune de Sainte-Soline et ses alentours, a annoncé la préfecture le 24 octobre au soir.

En cause : « les violences et destructions constatées lors des dernières actions ». En mars, alors que la manifestation avait là aussi été interdite, les opposants avaient déterré un tuyau qui aurait pu servir à alimenter une future bassine à Épannes. Plusieurs morceaux de canalisation avaient été retirés.

La « mégabassine » de Sainte-Soline

Les bassines, aussi appelées « réserves de substitution », sont remplies par pompage direct dans les nappes phréatiques en hiver. Elles sont destinées à certains agriculteurs, notamment pour l’irrigation de cultures comme le maïs. À Sainte-Soline, les travaux de construction d’une « mégabassine » de 720 000 m³ sont prévus dans les semaines à venir.

Ses détracteurs dénoncent un « accaparement de l’eau ». De son côté, la FNSEA (syndicat agricole majoritaire en France) assure que ces bassines sont « bénéfiques pour la ressource en eau et notre souveraineté alimentaire ».

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende