Mobilisation pyrénéenne pour faire vivre les trains de nuit

20 mars 2017

Vendredi 17 mars de nombreux élus des Hautes-Pyrénées se sont rassemblés avec les usagers et les cheminots, accompagnés des Chanteurs Montagnards, en gare de Lourdes (Hautes-Pyrénées) pour fêter le passage du train de nuit, rapporte le collectif « Oui au train de nuit » dans un communiqué diffusé dimanche 19 mars. Le vice-président de la région Occitanie, Jean-Luc Gibelin, était présent « pour apporter un éclairage sur les négociations : c’est à l’État et la SNCF de garantir la mission de service public pour le désenclavement des territoires excentrés et l’aménagement du territoire », raconte le collectif.

La député Jeanine Dubié a rappelé que « la France ne s’arrête pas à Bordeaux ». « En 2018, il faudra toujours plus de 5 heures en train de jour pour un trajet Paris-Tarbes. Pour des liaisons de plus de 750 km, le TGV ne permet pas d’arriver tôt à destination », rappelle le collectif. Pour lui, « le train de jour gagne a être complété par une offre de nuit. C’est d’autant plus vrai pour les villes moyennes comme Tarbes, Pau, Rodez, Foix, Carcassonne, etc, qui de toutes façons ne seront pas desservies par la grande vitesse ».

La région Occitanie croit au train de nuit, assure le collectif : elle a obtenu la décision de retour du Paris-Perpignan-Port Bou, et elle négocie le maintien du Paris-Tarbes-Irun après le 1er juillet, date où la grande vitesse était censée envoyer le train de nuit aux oubliettes.

  • Source : courriel du collectif « Oui au train de nuit »



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Alternative à la voiture et à l’avion, les trains de nuit vont… disparaître


24 février 2018
Bure : une plate-forme dans les arbres évacuée par les gendarmes
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
Apple, champion de l’évasion fiscale, est débouté de son attaque contre Attac
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
En Chine, l’intelligence artificielle appliquée à l’élevage des cochons
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
La pêche industrielle couvre 55 % de la surface des océans
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
L’EPR de Flamanville présente une « anomalie notable » dans les soudures
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
Lyon-Turin : le gouvernement italien reconnait que les chiffres du projet sont erronés
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
A Toulouse, les quartiers pauvres sont les plus pollués
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
Contre la loi Asile immigration, des citoyens proposent des états généraux des migrations
Lire sur reporterre.net
20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Transports

23 février 2018
La stupidité autoritaire
Edito
23 février 2018
L’action du gouvernement à Bure est-elle légale ? Rien n’est moins sûr
Enquête
24 février 2018
En Allemagne, le salon de la Bio compte trois fois plus d’exposants que le Salon de l’agriculture en France
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Transports