Nous voulons des chaussures électriques

12 mars 2014 / Collectif des piétons atomisés

Des scooters électriques ? Trop hyper génial top qu’elle est forte Hidalgo waoooo l’idée du siècle. Allons plus loin ! On veut des chaussures électriques !

Dimanche, Annie Hidalgo, candidate PS à la Mairie de Paris, a présenté un projet de scooters électriques en libre-service.

MESSAGE À HIDALGO, DECAUX ET BOLLORÉ : NOUS VOULONS DES CHAUSSURES ÉLECTRIQUES !

Ainsi donc, la mesure phare proposée par le PS-PCF parisien est le scooter électrique en libre service.

* Le système vélib’ est déjà financé par plus de publicités JCDecaux avec rotation électrique dans l’espace parisien.
* La Mairie de Paris a déjà prolongé son dispositif d’aide pour l’achat de scooters et de vélos... si électriques.
* La fête du vélo a depuis longtemps déjà été transformée en fête des mobilités électriques avec son stand ERDF.
* Un vœu demandant à JCDecaux un futur vélib’ électrique a déjà été adopté par les élus parisiens.
* Les centrales à charbon allemandes fournissent déjà l’électricité des autolib’ de Bolloré.

En toute logique, le programme municipal PS-PCF propose de « faire de Paris le leader de la mobilité électrique ».

... SAUF POUR LES PIÉTONS !

Notre collectif des piétons exige la mise en place d’un service CHAUSSURELIB’™. Ce service devra obligatoirement être ÉLECTRIQUE parce que :

* d’une part il n’y a pas de raison que le retour au XIXe siècle ne profite qu’aux autres ;
* et d’autre part nous fatiguons vraiment à marcher tous ces kilomètres de centres commerciaux et de couloirs de métro, ainsi qu’à zigzaguer entre les scooters et autres motos qui envahissent les trottoirs.

En ce jour des trois ans de la catastrophe de Fukushima, pourquoi les piétons devraient-ils rester les grands oubliés de la fête aux déchets et accidents nucléaires (et aux rejets de CO2) ?

Signé : le collectif des piétons atomisés, les piétons qui rêvent de chaussures électriques.

À Paris le 11 mars 2014.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les constructeurs automobiles reconnaissent que l’auto électrique n’est ni « propre » ni « écologique »

Source : Courriel à Reporterre.

Photo : Voiture électrique populaire.

DOSSIER    Transports

14 juillet 2018
Radio Bambou : La Bièvre, ou l’histoire de la renaissance d’une rivière
Chronique
21 juillet 2018
Boues rouges à Gardanne : le tribunal met la pression sur l’usine polluante
Enquête
20 juillet 2018
Pot en terre, fermentation... nos idées pratiques pour débrancher le frigo
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Transports