Journal indépendant, en accès libre, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Animaux

Nouveau plan loup : la consultation du public est ouverte

Les ministères de la Transition écologique et de l’Agriculture soumettent à consultation publique, jusqu’au 29 janvier, le projet de plan national loup 2018-2023 ainsi que les deux projets d’arrêtés fixant les conditions de tirs sur le prédateur.

Les lignes de ce plan avaient été dévoilées le 12 décembre dernier aux parties prenantes mais en l’absence des syndicats agricoles l’ayant boycotté. La FNSEA, FNO, Jeunes Agriculteurs et l’APCA, qui ont échangé le 5 janvier avec le préfet coordonnateur, continuent de fustiger « des réponses qui ne sont pas à la hauteur ».

Le projet de plan confirme l’abattage de 10 à 12% des populations de loups par an, « afin de ne pas remettre en cause la viabilité de l’espèce », selon les recommandations des scientifiques. Pour 2018, le plafond sera fixé à 40 loups puis porté à 10% de la population, une fois connu les chiffres de la population au printemps, selon le projet d’arrêté « plafond ». « A partir des années suivantes, le plafond sera fixé à 10% de l’effectif moyen annuel. Dans l’hypothèse où ce plafond serait atteint avant la fin de l’année civile, le préfet coordonnateur aura la possibilité d’activer l’autorisation de tirs de défense additionnels dans la limite de 2% supplémentaires ». En cas de situation « exceptionnelle », le préfet coordonnateur pourra autoriser les tirs de défense simple au-delà de ce plafond « pour que les éleveurs puissent se défendre toute l’année ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende