Scandale Lactalis : le père d’un bébé de deux mois porte plainte

Durée de lecture : 2 minutes

14 décembre 2017

Mardi 12 décembre, le père d’un bébé de 2 mois ayant consommé du lait infantile produit par Lactalis, a décidé de porter plainte pour mise en danger de la vie d’autrui et non-assistance à personne en danger. Il envisage également de lancer un action de groupe avec les parents qui souhaitent également porter plainte contre Lactalis. Un collectif est en train de se former autour de victimeslactalis@gmail.com.

Des millions de boîtes et au moins 7000 tonnes de lait Lactalis sont concernées par un risque de contamination par des salmonelles, d’après le Ministère de la Santé. Parti de France, le scandale touche désormais 35 pays. Pour l’ONG Foodwath, « ce scandale aurait pu être évité », et l’ampleur du problème montre bien que « le système de traçabilité des aliments ne fonctionne toujours pas ».

Le gouvernement français, après avoir mené des investigations début décembre, a rapidement établi que « les mesures prises par l’entreprise n’étaient pas de nature à maîtriser le risque de contamination de produits destinés à l’alimentation d’enfants en bas-âge. » Ce dimanche 10 décembre, les Ministères de la Santé et de l’Economie ont donc décidé de suspendre la commercialisation et l’exportation de plusieurs références de produits de nutrition infantile fabriqués en 2017 par le groupe Lactalis et ont diffusé une liste pour rappeler plus de 600 lots, commercialisés aux quatre coins du globe.

L’usine Lactalis de Craon (Mayenne) avait déjà été épinglée en 2005 pour une contamination similaire qui avait rendu malade une vingtaine de nourrissons. Douze ans plus tard, l’ONG foodwatch constate que le groupe Lactalis n’a manifestement pas rempli ses obligations règlementaires. D’après Lactalis, la cause probable de la contamination de ses produits est survenue sur l’une de ses tours de séchage entre le 1 et le 6 mai 2017. « Mais le fabricant reconnaît qu’une alerte positive à la salmonelle avait également été détectée en juillet et novembre derniers. Alors depuis combien de temps Lactalis savait-elle qu’elle exposait les bébés à un risque ? », s’interroge l’ONG dans un communiqué.

Pour Karine Jacquemart, directrice générale de foodwatch : « 35 pays sont désormais touchés par le scandale. Il est urgent de faire toute la lumière, d’établir les responsabilités et d’appliquer les sanctions qui s’imposent. ».

L’ONG foodwatch a interpellé par courrier le groupe Lactalis ainsi que les Ministères de la Santé et de l’Economie pour exiger « la totale transparence sur cette affaire qui aurait pu et aurait dû être évitée. »

- Source : Foodwatch et France Bleu Mayenne.



Lire aussi : En Bretagne, une pollution de Lactalis a dévasté une rivière


21 novembre 2019
Uber doit opter pour des véhicules propres, demandent des ONG du monde entier
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2019
Une vidéo sur les terribles conditions d’élevage des cochons
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2019
Soixante ONG s’engagent pour les municipales
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2019
Trois organisations demandent l’interdiction des additifs nitrates et nitrites
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2019
Les députés n’ont pas verdi le budget 2020
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2019
La production prévue des énergies fossiles ruinerait le respect de l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2019
La Banque européenne d’investissement ne financera plus les énergies fossiles à partir de 2021
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2019
La déforestation en Amazonie atteint un nouveau record
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2019
Le Pape officialise le concept d’« écocide »
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2019
Un journaliste convoqué à Besançon pour avoir porté un masque de protection contre les gaz
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2019
La justice suspend les travaux de la ligne 17 du Grand Paris Express
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2019
500 manifestants dans le Morvan contre les coupes rases en forêt
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2019
Paris : « La Rue est à nous » demande aux candidats de réduire la place de la voiture
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2019
Fessenheim : l’État promet 400 millions d’euros à EDF, des associations portent plainte
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2019
Les députés refusent le maintien de l’huile de palme parmi les biocarburants
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

20 novembre 2019
Les plastiques sont-ils toujours toxiques pour les organismes marins ?
16 novembre 2019
La Maison des peuples ouverte à Paris XXe a été évacuée par la police
20 novembre 2019
Froid, insalubre et désolé : le quotidien de 450 jeunes exilés dans un collège lyonnais


Dans les mêmes dossiers       Alimentation