Pour créer une réserve pour les tigres, des communautés indiennes sont expulsées de leurs terres

Durée de lecture : 1 minute

20 janvier 2020



Deux communautés autochtones indiennes pourraient être expulsées de leurs terres à cause d’un projet de réserve de tigres. Les villageois, membres du peuple jenu kuruba (« récolteurs de miel »), ont écrit aux autorités étasuniennes, qui soutiennent financièrement ce projet dans l’État du Karnataka.

La réserve de tigres de Nagarhole a été créée sur les terres tribales des Jenu Kuruba. L’objectif du projet est de « faciliter la relocalisation volontaire, parrainée par le gouvernement, des familles vivant à l’intérieur de la forêt vers de nouveaux sites en dehors de la forêt », dans le but de créer des réserves pour les tigres. Pour l’ONG Survival, ces « relocalisations volontaires » de populations tribales sont en fait des expulsions forcées, illégales en vertu du droit indien et international. Le projet est un partenariat avec la Wildlife Conservation Society (l’organisation mère du zoo du Bronx, aux États-Unis), qui travaille en Inde.

Le directeur de Survival International, Stephen Corry, a déclaré : « Les grandes ONG de conservation ont longtemps considéré les peuples autochtones comme jetables et “en travers de leur route” et veulent les chasser de leurs terres (...) Les gouvernements ne devraient pas financer l’accaparement illégal de terres et les ONG de conservation de la nature doivent apprendre à traiter les gens avec respect. Les temps changent. »

  • Source : Survival.
  • Photo : © Survival : Les Jenu Kuruba ont vécu avec la flore et la faune uniques de la réserve de tigres de Nagarhole et l’ont entretenue.





21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Nature
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
19 septembre 2020
À Plélan-le-Grand, le parc éolien souffle à l’énergie citoyenne
Alternatives
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Nature