Pourquoi faire l’inventaire des libellules et demoiselles en Île-de-France ?

22 juillet 2016 / Thomas Bitsch



Thomas Bitsch est enseignant en sciences de la vie et de la terre. Il est coordinateur régional Île-de-France de la Société française d’odonatologie (SFO) partenaire du programme de Suivi temporaire des libellules (Steli) du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN).




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Grands fauves et libellules (conte moderne)


Documents disponibles

  Thomas Bitsch.
THEMATIQUE    Nature
20 janvier 2017
A Troyes, le restaurant alternatif fait vivre la culture
Alternative
19 janvier 2017
Pour l’oligarchie réunie à Davos, les événements climatiques sont le premier risque mondial
Info
20 janvier 2017
Aux États-Unis, les chercheurs protègent les données climatiques contre les menaces de l’équipe Trump
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Nature