Pourquoi faire l’inventaire des libellules et demoiselles en Île-de-France ?

22 juillet 2016 / Thomas Bitsch



Thomas Bitsch est enseignant en sciences de la vie et de la terre. Il est coordinateur régional Île-de-France de la Société française d’odonatologie (SFO) partenaire du programme de Suivi temporaire des libellules (Steli) du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN).




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Grands fauves et libellules (conte moderne)


Documents disponibles

  Thomas Bitsch.
THEMATIQUE    Nature
16 mai 2017
La Hague, un cimetière radioactif de plus en plus dangereux
Tribune
24 mai 2017
Hulot est un homme d’une rare naïveté, pour rester poli
Tribune
24 mai 2017
En Ariège, le projet de mine de Salau conduit à un paradis fiscal
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Nature