Quatrième procès de l’agriculteur Paul François contre Monsanto

Durée de lecture : 2 minutes

7 février 2019

Le quatrième procès opposant l’agriculteur Paul François au géant de l’agrochimie Monsanto s’est tenu hier mercredi 6 février. Intoxiqué en avril 2004 après avoir inhalé des vapeurs de Lasso – un puissant herbicide commercialisé par Monsanto – lors du nettoyage de la cuve d’un pulvérisateur, le céréalier charentais de 55 ans ferraille depuis douze ans pour faire reconnaître par la justice la responsabilité de la firme américaine, rachetée en 2018 par le groupe allemand Bayer.

Paul François réclame « plus d’un million d’euros », notamment au titre des sérieux troubles neurologiques qu’il subit. Jugé responsable de l’intoxication de l’agriculteur en première instance en 2012, puis en appel en septembre 2015, Monsanto s’est pourvu en cassation, obtenant l’annulation de cette décision à l’été 2017.

« Le lien entre les troubles neurologiques évoqués par Paul François et le Lasso n’est pas établi. Ça ne peut pas exister », a affirmé Ève Duminy, une des avocates du groupe d’agrochimie, avant d’ajouter : « Il n’ y a aucun témoin direct de ce qui s’est passé, il n’y a pas de preuve pertinente. » Par ailleurs, « tous les maux dont s’est plaint Paul François, pendant des mois et des années après l’inhalation sont impossibles, ils ne peuvent pas exister », a-t-elle ajouté.

François Lafforgue, avocat de l’agriculteur, a lui mis en cause la fiabilité des experts médicaux cités par Monsanto. « Paul François aurait pu mourir ce jour-là », a-t-il conclu en détaillant la fiche toxicologique du produit, dont aucune mention n’était faite sur l’étiquette du produit.

Le délibéré a été fixé au 11 avril.

« On va peut-être perdre contre Monsanto, mais j’ai depuis converti mon exploitation de 200 hectares en agriculture biologique et c’est ça, la vraie victoire », s’est félicité Paul François. « Cette affaire m’a amené à ouvrir les yeux et à passer à une autre agriculture. J’ai repris ma liberté d’agriculteur. »



Lire aussi : Décision historique : pour la première fois un agriculteur fait plier Monsanto


26 juillet 2019
De multiples records de chaleur enregistrés par Météo France
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Greenpeace dépose un recours contre la suppression des enquêtes publiques
Lire sur reporterre.net
26 juillet 2019
Les algues vertes frappent à nouveau la Bretagne
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Huile de palme : Total saisit le Conseil constitutionnel
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Nouveau revers pour le projet de centre commercial de Val Tolosa
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Les opposants à EuropaCity neutralisent les travaux de la future gare
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Le record estival de consommation d’électricité a été battu
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2019
Un rapport officiel étudie comment atteindre le « zéro artificialisation » des sols
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Des animaux sont transportés sur de longues distances en pleine canicule, d’après des ONG
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2019
Le 125e portrait d’Emmanuel Macron décroché au pays Basque
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Les députés ont voté pour la ratification du Ceta
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2019
Canicule : EDF obligé de mettre à l’arrêt deux réacteurs nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

27 juillet 2019
Compromis ou radicalité, le mouvement écolo cherche sa stratégie
Enquête
20 juillet 2019
Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant
Enquête
27 juillet 2019
Voiture reine, magasins à perte de vue... Bienvenue à la zone commerciale géante de Plan-de-Campagne
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Pesticides