Faire un don
73347 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
61 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Quatrième procès de l’agriculteur Paul François contre Monsanto

Durée de lecture : 2 minutes

7 février 2019

Le quatrième procès opposant l’agriculteur Paul François au géant de l’agrochimie Monsanto s’est tenu hier mercredi 6 février. Intoxiqué en avril 2004 après avoir inhalé des vapeurs de Lasso – un puissant herbicide commercialisé par Monsanto – lors du nettoyage de la cuve d’un pulvérisateur, le céréalier charentais de 55 ans ferraille depuis douze ans pour faire reconnaître par la justice la responsabilité de la firme américaine, rachetée en 2018 par le groupe allemand Bayer.

Paul François réclame « plus d’un million d’euros », notamment au titre des sérieux troubles neurologiques qu’il subit. Jugé responsable de l’intoxication de l’agriculteur en première instance en 2012, puis en appel en septembre 2015, Monsanto s’est pourvu en cassation, obtenant l’annulation de cette décision à l’été 2017.

« Le lien entre les troubles neurologiques évoqués par Paul François et le Lasso n’est pas établi. Ça ne peut pas exister », a affirmé Ève Duminy, une des avocates du groupe d’agrochimie, avant d’ajouter : « Il n’ y a aucun témoin direct de ce qui s’est passé, il n’y a pas de preuve pertinente. » Par ailleurs, « tous les maux dont s’est plaint Paul François, pendant des mois et des années après l’inhalation sont impossibles, ils ne peuvent pas exister », a-t-elle ajouté.

François Lafforgue, avocat de l’agriculteur, a lui mis en cause la fiabilité des experts médicaux cités par Monsanto. « Paul François aurait pu mourir ce jour-là », a-t-il conclu en détaillant la fiche toxicologique du produit, dont aucune mention n’était faite sur l’étiquette du produit.

Le délibéré a été fixé au 11 avril.

« On va peut-être perdre contre Monsanto, mais j’ai depuis converti mon exploitation de 200 hectares en agriculture biologique et c’est ça, la vraie victoire », s’est félicité Paul François. « Cette affaire m’a amené à ouvrir les yeux et à passer à une autre agriculture. J’ai repris ma liberté d’agriculteur. »



Lire aussi : Décision historique : pour la première fois un agriculteur fait plier Monsanto


20 juin 2019
« Contamination » radioactive de la Loire à Saumur
Lire sur reporterre.net
20 juin 2019
EPR de Flamanville : Le patron d’EDF confirme le retard de mise en service
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
14 collectivités locales mettent Total en demeure d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
Contre l’accaparement des terres, des paysans ont occupé l’entreprise Arkolia
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
Les émissions de gaz à effet de serre ont diminué en France en 2018
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
Plus de 340 ONG appellent l’UE à interrompre les négociations commerciales avec le Brésil
Lire sur reporterre.net
18 juin 2019
Le gouvernement projette de « simplifier » l’urbanisation
Lire sur reporterre.net
14 juin 2019
Gilets jaunes : les tirs de LBD et de grenades ont explosé en 2018
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
En Bretagne, la préfète demande à un maire de réautoriser les pesticides dans sa commune
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Privatisation d’Aéroports de Paris : la collecte des signatures pour le référendum a commencé
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Les inondations records aux Etats-Unis provoquent une augmentation du prix mondial du maïs
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Le Conseil de l’UE accroît l’opacité de l’évaluation des OGM
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Concilier croissance économique et écologie : le « en même temps » du Premier ministre
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Le journaliste Taha Bouhafs brutalisé et arrêté alors qu’il couvrait une manifestation
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
500 € avec sursis pour les décrocheurs de portraits de Macron
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

19 juin 2019
Le pic pétrolier approche, la transition énergétique patine
Tribune
20 juin 2019
La Ligue des droits de l’Homme dénonce le harcèlement des opposants au site de déchets nucléaires Cigéo
Info
19 juin 2019
Montagne d’or : les paroles du gouvernement n’enterrent pas le projet
Info


Dans les mêmes dossiers       Pesticides