Que reste-t-il de la pensée de Jacques Ellul ?

26 septembre 2013 / Noël Mamère



Que reste-t-il de la pensée de Jacques Ellul ?

Noël Mamère - Du positif et du négatif… Du positif : aujourd’hui, Jacques Ellul est connu. Quand on prononce son nom, rares sont ceux qui, dans les milieux que nous fréquentons, s’interrogent. Il avait été traduit par Aldous Huxley, ce qui fait qu’il a été très connu aux Etats Unis et pendant des décennies, alors qu’il était complètement ignoré ici. Mais tout ce qu’il a écrit sur le « penser global agir local », et toute sa réflexion sur la technique, a aujourd’hui une portée décisive. Donc Ellul n’est plus ignoré, c’est un pas important, et nous nous sommes battus pour faire connaitre sa pensée.

En même temps que reste-t-il d’Ellul ? Et bien vous vous apercevez que toute la critique qu’il a portée de manière très prémonitoire dès les années 50, on l’a un peu oubliée ! Et donc ce qu’il faudrait, c’est que nous revenions à ses analyses, que nous en comprenions la portée universelle… Aujourd’hui, on a tendance à l’oublier, un certain nombre de philosophes et de sociologues s’empressent d’oublier ce que leur a apporté Ellul.

Mais nous avons quand même un certain nombre de gens qui sont un peu dans sa ligne. Je pense en particulier à des gens comme Alain Gras, comme Jean-Pierre Dupuy, sur le catastrophisme éclairé, ils ont été influencés à la fois par Nietzsche mais aussi par Ellul. La pensée d’Ellul reste extrêmement moderne, extrêmement d’actualité.

Et si vous deviez la résumer en une ou deux phrases, pour des jeunes ou d’autres moins jeunes, peu importe, qui ne la connaissent pas, vous diriez quoi ?

C’est très facile, je le dis depuis longtemps mais je n’hésite pas à le répéter : Ellul, est l’homme qui nous a expliqué que le progrès humain n’est pas forcément lié au progrès technique, et que le progrès technique, lorsqu’il n’est pas contrôlé démocratiquement, peut se retourner contre le progrès humain et contribuer à nous aliéner. Cela reste d’actualité.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Ecouter en cliquant ici

Première mise en ligne sur Reporterre le 26 novembre 2010.

Noël Mamère est député EELV et maire de Bègles.

THEMATIQUE    Culture et idées
23 septembre 2016
Scandale Triskalia : portraits de destins bouleversés
Enquête
22 septembre 2016
Le régionalisme écologiste, un antidote au repli nationaliste
Tribune
23 septembre 2016
Une expérience d’agroforesterie en Ile-de-France
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Culture et idées





Du même auteur       Noël Mamère