Radio Bambou : Et si les villes étaient comestibles ?

11 mai 2019 / Mathilde Bouquerel (Reporterre)

« Radio Bambou » est le magazine radio de Reporterre, pour expliquer l’écologie aux enfants entre 8 et 12 ans. Cette quinzaine, Bambou a découvert ce que sont les comestibles en ville.

Salut les humains. Je m’appelle Bambou. Je suis un panda roux et vis au Jardin des Plantes. Je suis très curieux. Alors dès que mes gardiens tournent le dos, je vais me balader. Je rencontre plein de gens et leur pose des questions sur ce qui me passionne : l’écologie. J’enregistre avec un micro que j’ai emprunté à un humain et l’envoie à Reporterre et à Fréquence Paris plurielle. Prêts ? On y va.


Arcueil, une ville qui se mange

Vous êtes sûrement déjà allés faire les courses au supermarché avec vos parents. Si vous avez fait attention aux étiquettes, vous avez sûrement remarqué que les produits qu’on trouve dans les rayons viennent de différents pays. Les tomates d’Espagne, les avocats du Mexique… C’est un joli tour du monde mais pour la planète, ce n’est pas terrible. Parce que, pour les faire venir en France, on utilise des moyens de transport comme l’avion, le camion, le bateau qui consomment du carburant et qui participent au réchauffement climatique (vous savez, le fait que la température sur Terre augmente et menace les plantes et les animaux ?). Donc, le mieux, c’est d’acheter des produits qui viennent de France. Et, si possible, de la région où l’on habite. C’est ce qu’on appelle « manger local ». Mais l’idéal, c’est que ça ait poussé juste à côté de chez soi, dans son quartier par exemple. Impossible quand on n’habite pas à la campagne ? Pas tout à fait. Certaines villes réservent des endroits pour que des plantes comestibles (qu’on peut manger) poussent et que les habitants puissent venir les cueillir. C’est le cas d’Arcueil (Val-de-Marne). Avec un groupe d’enfants du centre de loisirs Jean-Macé, on a même fait un reportage là-dessus. Alors, on écoute ce qu’ils ont réalisé avec leur super animateur, Anthony !



Arcueil comestible.

  • Nous, on se retrouve dans quinze jours, et d’ici là, on peut aussi être en contact sur Facebook.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Avec Vergers urbains, la ville devient comestible

Source : Mathilde Bouquerel pour Reporterre

Photo :
. chapô : © Mathilde Bouquerel/Reporterre

En partenariat avec Fréquence Paris Plurielle




Documents disponibles

  Arcueil comestible.
DOSSIER    Alimentation

THEMATIQUE    Agriculture
18 mai 2019
Meurtre de Jérôme Laronze par un gendarme : la justice ne fait rien
Info
17 mai 2019
En prison depuis quatre mois. Son crime ? Être anarchiste
Info
17 mai 2019
Un paradis naturel bulgare menacé par une autoroute européenne
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Alimentation



Sur les mêmes thèmes       Agriculture





Du même auteur       Mathilde Bouquerel (Reporterre)