Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

Animaux

Radio Bambou : L’incroyable voyage des hirondelles de cheminée

« Radio Bambou » est le magazine écolo radio de Reporterre pour expliquer les enfants entre 8 et 12 ans. Cette quinzaine, Bambou a migré vers le Sud avec un groupe d’hirondelles.

Salut les humains. Je m’appelle Bambou. Je suis un panda roux et vis au Jardin des Plantes. Il n’est pas mal, mon enclos, mais moi, je suis très curieux. Alors dès que mes gardiens tournent le dos, je vais me balader. Je rencontre plein de gens et leur pose des questions sur ce qui me passionne : l’écologie. J’enregistre avec un micro que j’ai… emprunté à un humain et l’envoie à Reporterre et à la radio Fréquence Paris plurielle. Vous êtes prêts ? On y va.


Embarquement immédiat pour l’Afrique  !

Vous avez sûrement déjà entendu dire que les oiseaux reviennent au printemps. Mais s’ils reviennent, ça veut dire aussi… qu’ils sont partis, logique ! Avec l’arrivée de l’automne, quand les températures descendent et que les jours raccourcissent, certains oiseaux se regroupent pour voyager vers le sud. On dit qu’ils font leur « migration ». Chaque année, ils accomplissent un très long voyage, volant vers l’Afrique. Jusqu’à 7.000 kilomètres de distance, pendant un à deux mois pour les hirondelles françaises, par exemple. Le tout sans boussole ni GPS (parce que oui, n’importe quelle hirondelle vous dira qu’on ne peut pas voler et tenir un téléphone portable en même temps !). Les oiseaux migrateurs affrontent aussi de terribles dangers : des prédateurs, la traversée de la mer, des déserts, le manque de nourriture, la fatigue… Bref, une aventure. Moi, vous me connaissez, l’aventure j’adore ça ! Alors j’ai décidé de suivre en aéroplane un groupe d’hirondelles des cheminées (les plus connues) pendant leur migration. Je viens juste de revenir de ce fabuleux voyage et voici mon journal de bord.



La migration vers le Sud des hirondelles.

  • Nous, on se retrouve dans quinze jours, et d’ici là, on peut aussi être en contact sur Facebook.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende