Renault-Nissan, champion d’Europe de la pollution

30 septembre 2015 / Violette Bonnebas (Reporterre)



Plusieurs modèles du constructeur français explosent les seuils imposés en Europe sur le rejet des oxydes d’azote. C’est ce que montre une étude réalisée par la Fédération allemande des automobilistes, et que Reporterre révèle en France.

- Actualisation - Les services de la répression des fraudes ont « perquisitionné » la semaine dernière plusieurs sites Renault en Ile-de-France, assurent jeudi 14 janvier plusieurs sources syndicales, la CGT s’interrogeant sur une possible enquête sur une fraude aux émissions polluantes. (voir notre brève).


- Berlin, correspondance

Reporterre vous en parlait la semaine dernière : plusieurs constructeurs automobiles, dont Renault, crèvent le plafond des normes antipollution européennes sur les émissions d’oxydes d’azote (NOx). La faute à la procédure de mesure en vigueur, NEDC, très éloignée des conditions réelles de conduite.

Mais l’affaire va plus loin. L’étude, citée dans notre précédent article et réalisée par l’association International Council on Clean Transportation (ICCT - Conseil international sur le transport propre) - à l’origine du scandale Volkswagen - ne portait que sur un échantillon de trente-deux véhicules choisis parmi les soixante-dix-neuf diesels testés par la Fédération des automobilistes allemands (Adac). Si l’on se penche sur l’ensemble des résultats de l’Adac, le constat est encore plus accablant pour le constructeur français.

JPEG - 97.9 ko
« Voitures diesel norme Euro 6 - Différentiel de mesure des émissions d’oxydes d’azote par rapport à la norme (80 mg/km) selon le test WLTC 2.0 » En ordonnées : « Facteur d’écart par rapport à la norme »

- Télécharger les données brutes de l’Adac et une infographie de meilleure qualité :

PDF - 139.4 ko
Données brutes de l’Adac
PDF - 1.2 Mo
Adac - Emissions d’oxydes d’azote

Les véhicules les plus polluants de cette liste sont :
1. Nissan X-Trail 1.6 dCi
2. Volvo 560 D4
3. Renault Espace Energy dCi 160
4. Jeep Renegade 2.0 Multijet
5. Renault Grand Scenic Energy dCi 130
6. Hyundai i20 1.1 CRDi
7. Citroën DS5 Hybrid4 4x4
8. Hyundai Santa Fe 2.0 CRDi
9. Fiat 500X 1.6 Multijet
10. Renault Kadjar Energy dCi 130

Les mesures de l’Adac sur l’infographie ci-dessus se lisent de la façon suivante : un résultat de 1 signifie que le véhicule a émis la quantité d’oxydes d’azote maximale permise par la norme Euro 6, soit 80 mg/km. Un résultat de 2 signifie que le véhicule a émis deux fois plus de gaz que la norme, etc. En-dessous de 1, le véhicule a émis moins.

Passés au filtre du WLTC – la procédure de mesure qui devrait entrer en vigueur en 2017 en Europe et remplacer la très peu réaliste NEDC -, trois des modèles étendards de la marque au losange, un Grand Scénic, un Espace et un Kadjar, tous équipés d’un moteur Energy, rejettent beaucoup plus d’oxydes d’azote qu’ils ne devraient. La palme revient à l’Espace, plus de onze fois au-delà de la limite de 80 mg d’oxydes d’azote émis par kilomètre. Les autres modèles tiennent la corde : près de neuf fois le seuil pour le Grand Scénic, plus de cinq fois pour le Kadjar. Avec ces résultats, Renault truste le haut du classement des véhicules les plus polluants (3e, 5e et 10e rangs sur 79 modèles testés, dont seulement un quart ne dépasse pas la limite).

En tant que motoriste pour Nissan, le constructeur français figure même en première position du palmarès avec le Nissan Xtrail, presque quinze fois plus polluant que la limite.

Contacté à plusieurs reprises par Reporterre depuis la semaine dernière, un porte-parole du groupe Renault a fini par répondre : « Nous n’avons pas de commentaire à faire sur ces publications. Les essais d’homologation sont normalisés. Je vous laisse juge d’interpréter comparativement les tests effectués par l’Adac dont je ne connais pas personnellement le mode opératoire, ni les résultats détaillés. »

La gamme de la voiture du président Hollande super-polluante

« Nous pratiquons ces tests depuis 2003, indique de son côté Rheinard Kolke, directeur des tests à l’Adac. Chaque année, on envoie les résultats aux constructeurs et aux autorités allemandes. Nos alertes sont toujours restées sans réponse. Le problème est que cela coûte moins cher d’envoyer des lobbyistes à Bruxelles pour négocier les normes et le processus d’homologation que d’investir en recherche et développement pour réduire la pollution. »

Si les véhicules diesel de la firme de Billancourt affichent de piètres performances, ils ne sont pas les seuls côté français à dépasser la norme Euro 6. Citroën place également un modèle dans le top 10 (7e), et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit d’une DS5 Hybrid4, une voiture de la gamme « diesel propre » qu’avait utilisée François Hollande lors de son investiture en 2012. Elle atteint presque sept fois le seuil européen. Une C4 Picasso perfore elle aussi la limite autorisée.

Dernier constructeur tricolore passé au crible par l’Adac, Peugeot parvient à tirer son épingle du jeu en plaçant sa 208 et sa 508 dans les clous de la réglementation. Une catégorie dans laquelle on retrouve aussi les Volkswagen, dont les bons résultats sont cependant sérieusement remis en cause par les révélations de manipulation des dernières semaines. « Malheureusement, nous ne sommes pas en mesure de savoir si les voitures que nous avons testées étaient équipées de logiciels de trucage », regrette Rheinard Kolke.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Renault dépasse très largement la limite des seuils de pollution

Source : Violette Bonnebas pour Reporterre

Infographie : Adac, légendé par Reporterre

Dessin : ©Red !/Reporterre



Documents disponibles

  Adac - Emissions d’oxydes d’azote   Adac - Emissions d’oxydes d’azote   Données brutes de l’Adac
THEMATIQUE    Pollutions
23 septembre 2016
Scandale Triskalia : portraits de destins bouleversés
Enquête
22 septembre 2016
À Notre-Dame-des-Landes, calmes et déterminés, les occupants de la Zad se préparent à une éventuelle expulsion
Reportage
24 septembre 2016
Sous les mers, la cacophonie humaine assomme les cétacés
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Pollutions





Du même auteur       Violette Bonnebas (Reporterre)