Rencontre de Reporterre : quelle éducation à l’environnement ?

Durée de lecture : 1 minute

12 octobre 2015

« Comment sensibiliser les jeunes à l’environnement ? » Une question cruciale, qu’Abdoul, Ameni, Amine, Anna, Clément, Couraïcha, David, Dhekra, Elise, Halima, Kimberley, Mamadou, Mariamou, Marie, Mohamed, Nathan et Sandrine, animateurs et stagiaires à l’Association d’éducation populaire Charonne – Réunion (AEPCR) dans le XXe arrondissement, ont décidé de poser lors d’un atelier média « climat et quartiers populaires » organisé en juillet par Reporterre.

Dans l’article qu’ils ont réalisé, « L’éducation à l’environnement passe par les gestes du quotidien », ils questionnent des parents et l’association les Fourmis vertes et mettent en lumière l’importance de partir de choses concrètes pour, ensuite, amorcer une réflexion plus générale sur l’écologie.

Jeudi soir, ils vous invitent à partager une discussion collective sur les enjeux de l’éducation à l’environnement. Thierry Barré, membre du Conseil de quartier Réunion – Père Lachaise dans le XXe arrondissement, Claudie Bonnet, ancienne formatrice aux projets environnement à l’IUFM de Cergy, et Chris Bégneux, ancienne animatrice de l’association Culture(s) en herbe(s) et membre actif du « Jardin sur le toit », nous aideront à aller plus loin dans notre réflexion.

Une soirée qui commencera en musique et se terminera autour d’un buffet - d’aliments issus d’agriculture bio, bien sûr !

Nous vous attendons nombreux !

Informations pratiques

Jeudi 15 octobre à partir de 19 h
A l’Association d’éducation populaire Charonne – Réunion (AEPCR), 77, rue Alexandre-Dumas, 75020 Paris (métro Buzenval ou Alexandre Dumas)


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre


Reporterre donne la parole sur le climat à ceux qui n’ont jamais la parole. Le projet « Climat et quartiers populaires » est soutenu par la Fondation de France, par la Fondation La Luciole et par le Conseil régional d’Ile-de-France.

DOSSIER    Climat et quartiers populaires

21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
21 septembre 2019
EN VIDÉO - « Nous, Gilets jaunes, écolos, handicapés, paysans, travailleurs, avons un message commun »
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Climat et quartiers populaires