Samedi, une marche blanche pour les blessés par la police : pourquoi ?

Durée de lecture : 1 minute

1er février 2019 / Antonio Barbetta

Antonio Barbetta a été grièvement blessé au pied par une grenade GLI-F4 le 24 novembre 2018 à Paris.

Antonio Barbetta a été grièvement blessé au pied par une grenade GLI-F4 le 24 novembre 2018 sur les Champs-Elysées à Paris.

Avec d’autres Gilets jaunes, il appelle à une marche blanche au départ de la place Daumesnil à Paris, samedi 2 février à 12 h.



Lire aussi : Le terrible bilan de deux mois de violences policières

Photo : Emilie Massemin/Reporterre



Documents disponibles

  Sans titre
DOSSIER    Gilets jaunes

THEMATIQUE    Libertés
30 mars 2020
Le changement climatique va stimuler les pandémies et autres menaces sur la santé
Enquête
31 mars 2020
Quitter la ville en période d’épidémie, un privilège de classe ?
Enquête
31 mars 2020
La SNCF « rechigne » à protéger les cheminots contre le coronavirus
Info


Dans les mêmes dossiers       Gilets jaunes



Sur les mêmes thèmes       Libertés