Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefAnimaux

Ségolène Royal autorise la chasse aux oies après la date de fermeture officielle

Les oies pourront être chassées dix jours après la fermeture de la chasse le 31 janvier, a déclaré la ministre de l’Environnement Ségolène Royal mercredi 25 janvier à l’Assemblée nationale. Ceci, malgré la directive européenne Oiseaux qui interdit de chasser les migrateurs après cette date. Mme Royal a précisé qu’elle donnera des consignes orales pour que les chasseurs ne soient pas verbalisés jusqu’au 10 février.

En 2015, la ministre avait déjà envoyé un courrier aux préfets et au directeur général de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) dans lequel elle demandait à ce que la verbalisation ne prenne effet qu’à compter du 9 février. Cette circulaire a été cassée par le Conseil d’Etat. Ce qui n’a pas empêché Mme Royal de renouveler cette autorisation en 2016, tout comme cette année.

Mme Royal « cède une fois de plus au lobby cynégétique, s’insurge la Ligue de protection des oiseaux (LPO). Pourtant la période de chasse en France est la plus longue d’Europe (plus de 6,5 mois de l’année) et s’exerce sur le nombre d’espèces le plus élevé en Europe : 90 espèces dont 64 d’oiseaux, pour des prélèvements annuels de 25 à 30 millions de volatiles. A noter qu’une vingtaine d’espèces chassées souffrent d’un mauvais état de conservation, inscrites sur les listes rouges européennes voire mondiales pour deux d’entre elles ».

-  Source : LPO

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende