Selon la CGT, des wagons du train Perpignan-Rungis vont être détruits

Durée de lecture : 2 minutes

18 juin 2020



Le gouvernement avait promis un retour du train des primeurs Perpignan-Rungis ? Il semble plutôt qu’il aura droit à un enterrement discret : selon la CGT des cheminots de Perpignan, plusieurs wagons du train de fret entre le sud de la France et l’Ile-de-France s’apprêtent à être détruits, ce vendredi 19 juin.

« Alors que Jean-Baptiste Djebbari promettait un retour du train le 1er novembre, il n’a jamais roulé, a réagi Thomas Porte, dirigeant national du PCF, cheminot et syndicaliste CGT. Pire, le 19 juin, un convoi de 33 wagons frigorifiques qui permettaient de transporter des fruits et légumes vont être détruits. Scandaleux ! »

« C’est bel et bien l’avenir du transport ferroviaire qui se joue aujourd’hui », ajoute de son côté la CGT. Qui poursuit : « Au-delà des problématiques environnementales et sociales, la crise du Covid-19 aura permis de mettre en avant l’intérêt stratégique de ce mode de transport. Le transport fret ferroviaire est nécessaire et indispensable au maintien de l’économie et de l’industrie tant au niveau national que local. »

En novembre dernier, au Sénat, le secrétaire d’État en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, promettait au sénateur du Val-de-Marne, Pascal Salvodelli (PCF) : « Nous [le gouvernement] travaillons en ce sens depuis plusieurs semaines avec affréteurs, les acheteurs, la SNCF réseau, les deux marchés et la région Occitanie pour rendre viable le modèle économique de ce train. »

Contacté par Actu Val-de-Marne, le ministère de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports, n’avait pas encore réagi à cette information, jeudi 18 juin à midi.






21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Transports

21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Transports