Selon la Cour des comptes, Linky se déploie au détriment des usagers

Durée de lecture : 1 minute

7 février 2018

La Cour des comptes publie mercredi 7 février son rapport public annuel, qui comprend un chapitre sur le déploiement des compteurs communicants Linky.

39 millions de compteurs devraient être installés sur le territoire d’ici à 2021, pour un coût total estimé à 5,9 milliards d’euros. D’après la Cour des comptes, « les objectifs de délais et de coûts, tels qu’ils avaient été définis en 2014, devraient être atteints. »

Cependant, les rapporteurs émettent deux types de réserves :

- Le dispositif est coûteux pour le consommateur mais avantageux pour Enedis. Alors que l’opération paraît intéressante pour la filiale d’EDF, elle pourrait engendrer un surcoût pour les usagers de 506 M€ en
euros courants et de 464 M€ en euros constants sur la période
2014-2031. « L’analyse bénéfices-coût au niveau de la distribution ne
peut à elle seule justifier économiquement le projet et, en l’état actuel des
travaux, le système n’apportera pas les bénéfices annoncés en ce qui
concerne la maîtrise de la demande d’énergie. »

- L’organisation actuelle privilégie la satisfaction des besoins du distributeur mais ne prend en compte que partiellement les attentes de l’usager : « Les préoccupations du consommateur ne semblent pas être au cœur du dispositif. » Par manque d’information notamment, « le projet doit faire face à des oppositions portant sur les aspects sanitaires et sur la protection des données individuelles, sujets maîtrisés mais auxquels l’ensemble des acteurs doit continuer à apporter une attention soutenue. »

Et la Cour des comptes de conclure : « Les gains que les compteurs peuvent apporter aux consommateurs sont encore insuffisants. Ce sont pourtant eux qui justifient l’importance de l’investissement réalisé. »

- Source : Cour des comptes.



Lire aussi : Linky perturbe la vie des électrosensibles : le témoignage de Joséphine (VIDÉO)


28 février 2020
Des gendarmes se rendent à une réunion de militants anti-pesticides
Lire sur reporterre.net
28 février 2020
Lubrizol mise en examen pour « atteinte grave » à la santé et l’environnement
Lire sur reporterre.net
27 février 2020
27 associations demandent la dissolution de la cellule Déméter
Lire sur reporterre.net
27 février 2020
La justice britannique rejette l’extension de l’aéroport de Londres
Lire sur reporterre.net
26 février 2020
Cinq candidats aux municipales de Paris ont débattu de leurs propositions écologiques
Lire sur reporterre.net
26 février 2020
Le gouvernement refuse d’interdire la pub pour la malbouffe ciblant les enfants
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
Rivières à sec, nappes au plus bas : 2019, une année noire pour l’eau en France
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
En Australie, les incendies ont détruit 20 % des forêts
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
Coronavirus : l’air chinois est moins pollué
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Top départ du débat national sur l’avenir de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Salon de l’agriculture : des activistes ont envahi le stand du ministère
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
ONG et syndicats demandent un plan pour une transition sociale et écologique de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Quotidien
28 février 2020
En France, le municipalisme libertaire trace son chemin
Enquête
28 février 2020
La forêt est un bien commun, pas une entreprise
Tribune
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Quotidien