Total autorisé à forer au large de la Guyane en attente d’un jugement sur le fond

Durée de lecture : 2 minutes

2 février 2019



Sept associations - Greenpeace France, Guyane Nature Environnement, Nature Rights, Sea Shepherd France, Surfrider Europe et ZEA - ont publié un communiqué commun. Le voici :

« Suite à l’audience tenue lundi 7 janvier, et après un délai inhabituellement long, le tribunal administratif de Cergy, saisi par Greenpeace France, Guyane Nature Environnement, Nature Rights, Sea Shepherd France, Surfrider Europe et ZEA , représentées par Me Guillaume Hannotin et Me Rémi Bonnefont, et les Amis de la Terre France, représentés par Me Louis Cofflard, a décidé le 1 février de ne pas suspendre les autorisations de travaux et le permis d’exploration offshore de Total en Guyane (1).

Alors que Total a déjà commencé les forages exploratoires depuis le 23 décembre, les associations requérantes ainsi que le collectif Stop Pétrole Offshore Guyane regrettent vivement que la justice n’ait pas retenu l’urgence de la situation.

De plus, elles ont bon espoir que leur autre recours, au fond, de demande d’annulation de l’autorisation de travaux, déposé le 12 décembre, permette quant à lui de stopper les travaux de Total, en espérant que la décision de justice n’intervienne pas trop tard.

Les associations avaient porté ces deux recours devant le tribunal pour souligner le déni du droit à la participation du public du fait de l’absence de saisine de la Commission nationale du débat public (CNDP) les lacunes de l’enquête publique mais aussi les graves insuffisances de l’étude d’impact de Total. Le plan d’urgence en cas de marée noire est notamment pointé du doigt pour ses insuffisances.

Un autre recours au fond, porté par les Amis de la Terre France et Greenpeace France, demandant l’annulation du permis d’exploration, est également en attente de jugement.

Les forages exploratoires de Total, qui auraient déjà atteint les 4.000 m de profondeur, vont continuer dans les prochains mois, mais cela ne signifie aucunement que Total a carte blanche en Guyane. La mobilisation contre les projets pétroliers au large de la Guyane ne fait que commencer, et les associations entendent continuer leurs actions et les procédures juridiques.

Les associations rappellent que rien de tout cela n’aurait été nécessaire si le gouvernement avait pris la mesure de l’urgence climatique et des risques environnementaux en refusant le renouvellement exceptionnel du permis de Total. Malgré l’adoption de la loi hydrocarbures fin 2017, une vingtaine d’autres permis et concessions ont ainsi été prolongés au cours de la dernière année. »





Lire aussi : Forages de Total en Guyane : la société civile saisit la justice


29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

THEMATIQUE    Énergie
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans



Sur les mêmes thèmes       Énergie