Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Énergie

TransCanada abandonne le projet de pipeline « Energy East »

La société TransCanada a annoncé jeudi 5 octobre l’abandon de son projet de pipeline « Energy East », qui devait acheminer chaque année 400 millions de barils de pétrole lourd issus des sables bitumineux de l’Alberta sur plus de 4.500 kilomètres jusqu’à la côte Atlantique pour export.

TransCanada, qui est également derrière le projet controversé du pipeline « Keystone XL », a donc renoncé face aux nombreuses contestations provoquées par ce projet : menaces sur l’habitat des baleines Beluga, suspension du processus de concertation après que des membres de l’Office national de l’énergie (National Energy Board), censé approuver le projet, ont rencontré en privé un ancien premier ministre québécois embauché comme lobbyiste par TransCanada…

Mais surtout, c’est l’enjeu climatique qui a eu raison de ce projet d’investissement de 11 milliards de dollars. Dans son communiqué publié jeudi, le P-DG de TransCanada, Russ Girling, a expliqué la décision par les conclusions d’une « analyse approfondie des nouvelles exigences liées au projet » et précisé qu’elle s’attendait à une « imputation comptable après impôt estimée à un milliard de dollars » qui viendra gréver d’autant son bénéfice au dernier trimestre 2017. L’office national de l’énergie avait en effet annoncé en août qu’elle allait, pour la première fois, prendre en compte la question des émissions de gaz à effet de serre associées au projet (estimées à 236 millions de tonnes de CO2) et leur impact sur l’intérêt général.

  • Source : Global Strategic Communications Council (courriel)

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende