Trois anti-Cigéo ont comparu devant la justice

14 février 2018

Le 13 février 2018, deux personnes ont été entendues par le Tribunal correctionnel de Bar-le-Duc au titre de leur présumée implication dans la destruction du mur posé par l’Agence nationale des déchets radioactifs (Andra) dans le bois Lejuc le 14 août 2016. Une troisième personne a été entendue pour diffamation. La décision a été mise en délibéré au 10 avril.

Les deux prévenus de l’affaire du mur, Christian Vaugin et Christian Vincent, ont refusé de répondre aux questions du juge et ont lu chacun une déclaration. « Je ne suis pas coupable, je n’ai pas dégradé le mur. Oui, j’étais dans les bois. Je suis fier de cette action et je m’y associe, explique l’un d’eux, sur Mediapart. La Meuse n’a-t-elle pas assez de tombes qu’il lui faille en plus un tombeau radioactif ? »

- Télécharger la déclaration de Christian Vaugin :

De son côté l’Andra, qui estime les dégâts occasionnés à 1,2 millions d’euros, a exprimé dans un communiqué son point de vue : « Aujourd’hui l’Andra n’a plus accès au bois dont elle est propriétaire, bois qui a été largement dégradé par les personnes qui l’occupent illégalement. Cette occupation rend également impossible l’accès au bois et son usage par les riverains que l’Andra souhaitait préserver autant que possible avant les travaux. » L’avocate de l’Agence, Me Carine Bourel,a dit que « le droit de manifester est essentiel. Mais ce n’est pas le droit de casser et de dégrader ».

Pendant les procès, un rassemblement s’est tenu devant l’entrée du tribunal.

Comme l’a raconté Reporterre, cette audience s’est tenue dans un contexte de recrudescence des procès à l’encontre d’opposants à Cigéo.

- Source  : Reporterre.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : À Bure, l’État harcèle les opposants à la poubelle nucléaire


Documents disponibles

  Sans titre

23 octobre 2018
Près de Strasbourg, des opposants au GCO en grève de la faim
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2018
Les réacteurs de Fessenheim devront s’arrêter en 2022 au plus tard
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Les mangeurs réguliers de bio risquent moins que les autres de développer un cancer
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Le ministre de l’Agrictulture opposé aux repas végétariens dans les cantines
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Une cabane de Notre-Dame-des-Landes installée à La Plaine
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Un pesticide intoxique 70 personnes dans le Maine-et-Loire
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
L’ASN craint de nouveaux problèmes sur l’EPR
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2018
En Angletererre, les lourdes peines infligées à des militants anti-gaz de schiste sont annulées en appel
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Au mépris du climat et du rapport du GIEC, Vinci a lancé les travaux de l’autoroute GCO
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Les trains Cévenol, Aubrac et Toulouse-Port Bou sauvés par un accord État-Occitanie
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2018
Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2018
Des produits chimiques très dangereux dans les objets en plastique recyclé
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le Conseil constitutionnel pourrait relancer l’enquête sur la mort de Rémi Fraisse
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le projet d’A45 est définitivement abandonné
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Le mécanisme des inondations dans l’Aude - un phénomène appelé à se répéter
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

16 octobre 2018
Le changement climatique interpelle les citoyens, mais pas les dirigeants de Rhône-Alpes
Chronique
23 octobre 2018
Qui sont les Croqueurs de pommes ?
Une minute - Une question
18 octobre 2018
Quelles entreprises françaises continuent d’investir dans le charbon ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires