Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

En bref — Déchets nucléaires

Trois anti-Cigéo ont comparu devant la justice

Le 13 février 2018, deux personnes ont été entendues par le Tribunal correctionnel de Bar-le-Duc au titre de leur présumée implication dans la destruction du mur posé par l’Agence nationale des déchets radioactifs (Andra) dans le bois Lejuc le 14 août 2016. Une troisième personne a été entendue pour diffamation. La décision a été mise en délibéré au 10 avril.

Les deux prévenus de l’affaire du mur, Christian Vaugin et Christian Vincent, ont refusé de répondre aux questions du juge et ont lu chacun une déclaration. « Je ne suis pas coupable, je n’ai pas dégradé le mur. Oui, j’étais dans les bois. Je suis fier de cette action et je m’y associe, explique l’un d’eux, sur Mediapart. La Meuse n’a-t-elle pas assez de tombes qu’il lui faille en plus un tombeau radioactif ? »

-  Télécharger la déclaration de Christian Vaugin :

De son côté l’Andra, qui estime les dégâts occasionnés à 1,2 millions d’euros, a exprimé dans un communiqué son point de vue : « Aujourd’hui l’Andra n’a plus accès au bois dont elle est propriétaire, bois qui a été largement dégradé par les personnes qui l’occupent illégalement. Cette occupation rend également impossible l’accès au bois et son usage par les riverains que l’Andra souhaitait préserver autant que possible avant les travaux. » L’avocate de l’Agence, Me Carine Bourel,a dit que « le droit de manifester est essentiel. Mais ce n’est pas le droit de casser et de dégrader ».

Pendant les procès, un rassemblement s’est tenu devant l’entrée du tribunal.

Comme l’a raconté Reporterre, cette audience s’est tenue dans un contexte de recrudescence des procès à l’encontre d’opposants à Cigéo.

-  Source  : Reporterre.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende