Un groupe de militants écologistes illégalement emprisonné en Iran

Durée de lecture : 2 minutes

8 juillet 2019



Les familles d’écologistes emprisonnés en Iran ont adressé le 28 juin une seconde lettre au responsable du pouvoir judiciaire en Iran, demandant la libération de leurs proches : ils indiquent que ces défenseurs de l’environnement n’ont pas bénéficié d’un procès équitable, que des infractions ont été constatées et que leurs proches restent emprisonnés eux aussi. Leur première une lettre envoyée il y a deux mois est restée sans réponse, et la « procédure illégale » continue.

Les écologistes de la Persian Wildlife Heritage Foundation, un groupe environnemental local, ont été arrêtés en janvier de l’année dernière. Il s’agit de l’Américain d’origine iranienne Morad Tahbaz et les Iraniens Taher Qadirian, Houman Jokar, Amirhossein Khaleqi, Niloufar Bayani, Abdolreza Kouhpayeh, Sam Rajabi et Sepideh Kashani sont toujours en prison.

Kavous Seyyed-Emami, 63 ans, un Canadien d’origine iranienne, le fondateur de la Persian Wildlife Heritage Foundation, spécialiste renommé de l’environnement et professeur de sociologie, avait également été arrêté avec les autres. Il est décédé quelques semaines après son arrivée en prison dans des circonstances inhabituelles et suspectes. Les autorités pénitentiaires ont dit à la famille qu’il s’était suicidé, mais la famille n’y croit pas.

Dans la lettre adressée au pouvoir judiciaire, les familles soulignent que la détention de leurs proches est illégale, et contraire aux règles de procédure pénale du pays. Ils mentionnent l’article 242, qui stipule que, dans les affaires autres que l’assassinat, les suspects ne peuvent être placés en détention provisoire plus de 12 mois. Et ils sont en détention depuis déjà plus de 18 mois.

Au cours de cette période, les familles ont souligné que le ministère de la justice n’avait pas été en mesure de présenter un seul élément de preuve contre les écologistes. En conséquence, elles réclament leur libération immédiate.

La communauté internationale a attiré l’attention sur la situation, les Nations Unies ayant formulé des observations. Un mois après leur incarcération, l’ONU a déclaré que les accusations d’espionnage étaient très difficiles à comprendre et que l’écologie ne devrait jamais être assimilée à de l’espionnage ou considérée comme un délit, dans le monde entier, y compris en Iran.

En octobre dernier, Human Rights Watch a également commenté la situation, qualifiant de « ridicule », le traitement et les accusations portés contre les environnementalistes.

L’année dernière, dans une lettre ouverte aux dirigeants du pays, les familles des personnes détenues ont décrit leurs proches comme étant « parmi les meilleurs et les plus brillants militants et experts de l’environnement ».





Lire aussi : Après la sécheresse, l’Iran durement touché par des inondations

Photo : Stop Fundamentalism



31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    International Libertés
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
31 juillet 2020
Malgré ses annonces, l’État pourrait laisser Amazon construire des entrepôts à gogo
Info


Sur les mêmes thèmes       International Libertés