Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Climat

Un premier actionnaire rejette la stratégie climat de Total

OFI Asset Management, un gestionnaire d’actif engagé pour une finance responsable, s’est déclaré publiquement contre la nouvelle stratégie climat de Total. Il se dit « particulièrement inquiet de noter les projections à la hausse [du groupe] dans le secteur gazier. »

Pour la première fois, mardi 18 mai, un actionnaire de Total s’est déclaré publiquement contre le plan climat [1] que s’apprête à présenter le groupe : il s’agit d’OFI Asset Management, un gestionnaire d’actifs qui se présente comme « engagé pour une finance responsable ».

Le 28 mai prochain, le groupe pétrolier Total présentera pour la première fois une résolution sur le climat à ses actionnaires. La major leur proposera « d’approuver » sa transformation en une compagnie « multi-énergies », qui s’engage « dans la transition énergétique ». En coulisses, comme Reporterre l’a montré début mai, des actionnaires de Total s’élèvent contre cette stratégie, qu’ils ne trouvent pas assez ambitieuse puisqu’elle fait la part belle aux énergies fossiles, gaz et pétrole.

Il est impératif que Total s’engage « à réduire la production d’énergies fossiles »

Si OFI Asset Management « salue les changements opérés par l’entreprise depuis quelques années en réponse à l’urgence climatique », le gestionnaire d’actifs estime qu’il est impératif que Total s’engage « à réduire la production d’énergies fossiles », ce qui n’est pas le cas actuellement. OFI Asset Management est « particulièrement inquiet de noter les projections à la hausse dans le secteur gazier et le développement de nouveaux projets pétroliers ou gaziers dans des zones sensibles comme en Afrique de l’Est ou en zone Arctique ».

L’actionnaire estime également que « l’absence d’informations précises quant au recours aux technologies de capture et de stockage de CO2 et aux moyens [qui y seront alloués] constitue un risque supplémentaire pour les investissements ». OFI Asset Management votera contre la résolution de la major pétrolière.

Lucie Pinson, fondatrice et directrice générale à Reclaim Finance, a salué la décision d’OFI Asset Management qui intervient le jour où « l’Agence internationale de l’énergie a envoyé un signal très clair au monde de l’énergie et de la finance : tout nouveau projet d’exploration pétrolier ou gazier est incompatible avec l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C ». Elle exhorte d’autres investisseurs à voter contre la résolution. « Il en va de la crédibilité d’investisseurs comme BlackRock, AXA et Amundi qui se disent très engagés sur le climat », déclare-t-elle.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende