Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefNature

Une COP de la biodiversité se tient à Cancun

La Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique (CDB), sorte de COP de la biodiversité, se tient à Cancun (Mexique) du 4 au 17 décembre.

Ce sommet doit permettre de dresser un bilan de l’avancement des 20 « objectifs d’Aichi », adoptés lors de la conférence tenue en 2010 dans la préfecture japonaise du même nom, qui visent une meilleure protection de la diversité biologique d’ici 2020.

Parmi les objectifs précis : la protection d’« au moins 17 % des zones terrestres et d’eaux intérieures, et 10 % des zones marines et côtières », ou encore la réduction « de moitié au moins du rythme d’appauvrissement de tous les habitats naturels, y compris les forêts ». Or, à mi-chemin, même si « des progrès importants ont été accomplis dans la réalisation de certains éléments (…) ils ne suffiront pas pour réaliser les objectifs établis pour 2020 », constate le secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, dans son dernier bilan.

Sur les 20 objectifs, seuls quatre sont réalisés ou en passe de l’être : conservation de 17 % des zones terrestres et d’eaux intérieures, entrée en vigueur du protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques, amélioration des connaissances scientifiques sur la biodiversité, élaboration par les Etats de plans d’action pour la biodiversité.

Mais quelques avancées sont à noter à Cancun : la création, à l’initiative des Pays-Bas, d’une coalition pour la protection des pollinisateurs, ou l’annonce, par le Brésil, d’un vaste plan de restauration de 22 millions d’hectares de sols déboisés ou dégradés.

-  Source  : Le Monde.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende