Une commission de l’Assemblée nationale a voté l’expérimentation de l’épandage de pesticides par drone

Durée de lecture : 2 minutes

20 avril 2018



Ce vendredi 20 avril au matin, dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable », la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a voté un amendement autorisant l’expérimentation de la pulvérisation de pesticides par drone. Plus précisément, « une expérimentation de l’utilisation des aéronefs télépilotés pour la pulvérisation aérienne de produits phytopharmaceutiques sera menée sur des surfaces agricoles plantées en vigne et présentant une pente supérieure ou égale à 30 %, pour une période maximale de trois ans ».

Ce vote a fait bondir François Veillerette, président de l’association de lutte contre les pesticides Générations futures. « Cette utilisation apparaît à titre expérimental mais ce n’est quand même pas une bonne nouvelle. C’est un petit pas en arrière et une nouvelle dérogation à l’interdiction communautaire de la pulvérisation aérienne, alerte-t-il. On nous dit que ce sera seulement pour les sols en pente, et puis pour des produits bio — ce qui n’est pas précisé dans l’amendement. Mais c’est un pied dans la porte et on nous dira bientôt que la pulvérisation par drone est formidable et sans danger, et qu’on va pouvoir mettre des drones à la place des avions ou des êtres humains. Mais nous, ce qu’on veut, ce ne sont pas des drones, c’est la réduction de l’utilisation des pesticides. »

Cet amendement à la loi qui fait suite aux états généraux de l’alimentation a été déposé par le député (Les Républicains) du Bas-Rhin Antoine Herth, par ailleurs agriculteur. « Mais une quinzaine d’amendements ont été déposés qui allaient dans le même sens, dont certains posés par la majorité, s’alarme M. Veillerette. Ce n’est pas une adoption définitive mais c’est jamais une bonne nouvelle quand la commission économique prend ce genre de vote, avec le soutien du gouvernement. »

Reste à savoir si cet amendement sera adopté en plénière par l’Assemblée nationale. Le vote est prévu pendant la deuxième quinzaine de mai, selon le président de Générations futures.

  • Source : Reporterre





24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

26 septembre 2020
Mobilisation climat : faisons place à la vie
Tribune
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
24 septembre 2020
Qui s’inquiète de la crise climatique ? Pas (vraiment) les Européens
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides