Une commission de l’Assemblée nationale a voté l’expérimentation de l’épandage de pesticides par drone

Durée de lecture : 2 minutes

20 avril 2018

Ce vendredi 20 avril au matin, dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable », la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a voté un amendement autorisant l’expérimentation de la pulvérisation de pesticides par drone. Plus précisément, « une expérimentation de l’utilisation des aéronefs télépilotés pour la pulvérisation aérienne de produits phytopharmaceutiques sera menée sur des surfaces agricoles plantées en vigne et présentant une pente supérieure ou égale à 30 %, pour une période maximale de trois ans ».

Ce vote a fait bondir François Veillerette, président de l’association de lutte contre les pesticides Générations futures. « Cette utilisation apparaît à titre expérimental mais ce n’est quand même pas une bonne nouvelle. C’est un petit pas en arrière et une nouvelle dérogation à l’interdiction communautaire de la pulvérisation aérienne, alerte-t-il. On nous dit que ce sera seulement pour les sols en pente, et puis pour des produits bio — ce qui n’est pas précisé dans l’amendement. Mais c’est un pied dans la porte et on nous dira bientôt que la pulvérisation par drone est formidable et sans danger, et qu’on va pouvoir mettre des drones à la place des avions ou des êtres humains. Mais nous, ce qu’on veut, ce ne sont pas des drones, c’est la réduction de l’utilisation des pesticides. »

Cet amendement à la loi qui fait suite aux états généraux de l’alimentation a été déposé par le député (Les Républicains) du Bas-Rhin Antoine Herth, par ailleurs agriculteur. « Mais une quinzaine d’amendements ont été déposés qui allaient dans le même sens, dont certains posés par la majorité, s’alarme M. Veillerette. Ce n’est pas une adoption définitive mais c’est jamais une bonne nouvelle quand la commission économique prend ce genre de vote, avec le soutien du gouvernement. »

Reste à savoir si cet amendement sera adopté en plénière par l’Assemblée nationale. Le vote est prévu pendant la deuxième quinzaine de mai, selon le président de Générations futures.

  • Source : Reporterre



19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Les tribunaux d’arbitrage « déroulent le tapis rouge aux multinationales », selon un rapport
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Bébés sans bras : les experts n’ont pas répondu aux questions
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
18 juillet 2019
Élisabeth Borne, une « travailleuse acharnée » pas « écolo convaincue » au ministère de l’Écologie
Info
15 juillet 2019
Le 20 juillet, une marche pour soutenir le « combat Adama » et « riposter à l’autoritarisme »
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides