Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes

Durée de lecture : 2 minutes

15 juillet 2019



Médiapart a révélé un rapport interne de la police qui démontre « l’usage massif de gaz lacrymogène » à l’encontre des militants écologistes d’Extinction Rebellion qui occupaient le 28 juin 2019 le Pont de Sully avant d’en être délogés.

Lors de l’évacuation, alors même que les militants étaient pacifistes, plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes. Le commandant des CRS chargé des opérations a lui-même perdu « connaissance par suffocation de gaz lacrymogène ».

La violence de l’opération a été critiquée au sein des forces de l’ordre. Un policier s’est ainsi confié au journal. « Deux minutes seulement après les dernières sommations, les gazeuses sont déjà utilisées. C’est très très court, surtout face à des manifestants assis qui ne représentent aucune menace, explique-t-il. D’autant que ces gazeuses sont utilisées à quelques centimètres du visage. La hiérarchie CRS n’a pas fait preuve de discernement. Ce qui ne doit évidemment pas se faire. À une distance de cinq mètres, votre cible est déjà largement incommodée. C’est massif, pas déontologique et disproportionné. »

Les avocats du mouvement ont saisi le défenseur des droits afin qu’une enquête soit faite sur l’usage des gaz lacrymogènes par les CRS. Ils ont également saisi deux rapporteurs spéciaux des Nations unies, estimant que le droit de réunion pacifique et d’association est menacé. En parallèle, une enquête a été confiée à l’IGPN par le parquet de Paris pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ».

  • Source : Médiapart
  • Photo : Gilles Potte (Reporterre)




Lire aussi : Du gaz lacrymogène dans les yeux : la réponse de l’Etat aux défenseurs du climat


19 octobre 2020
A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
"Nous refusons le couvre-feu", écrivent des « cerveaux non disponibles »
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les sans-papiers en marche vers l’Élysée
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2020
Les gendarmes ont expulsé la Zad du Village du Peuple, près de Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
Première action du collectif La Ronce contre les lobbies du sucre
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
L’expansion du commerce en ligne pourrait détruire plus d’un million d’emplois aux États-Unis
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Le gouvernement interrogé à l’Assemblée nationale sur les masques toxiques
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Total : des salariés ont bloqué la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
La Zad de Roybon expulsée par les forces de l’ordre
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les catastrophes naturelles ont doublé en 20 ans sous l’effet du réchauffement climatique
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les députés examinent un budget 2021 « décevant d’un point de vue écologique »
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les citoyens de la Convention climat demandent un « engagement formel » à M. Macron
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
EDF assigné en justice pour ses activités au Mexique
Lire sur reporterre.net
12 octobre 2020
Des aides publiques massives pour le CAC40, sans contrepartie
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
12 octobre 2020
Les voitures SUV roulent à contresens de l’histoire
Enquête
19 octobre 2020
A Grenoble, les jardins de la discorde
Info
17 octobre 2020
On traite les pauvres comme on traite la nature : mal
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Luttes