Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Climat

Vague de chaleur au Groenland : jusqu’à 30 °C au-dessus de la normale

Il n’y a plus de saison, même au Groenland. Cette grande île arctique a enregistré ces derniers jours des températures 20 voire 30 degrés Celsius au-delà de la normale. Le foehn, un vent chaud, souffle de façon inhabituelle en plein mois de décembre et conduit à des températures positives à de nombreux endroits. En début de semaine, il a fait par exemple 13 °C à Nuuk, la capitale du Groenland — la température moyenne y est habituellement de - 5,3 °C. Dans le nord du pays, à Qaanaaq, le mercure est monté jusqu’à 8 °C, alors qu’il fait d’ordinaire - 20 °C.

« Ces anomalies impressionnantes sont liées à un important anticyclone venu se placer juste en dessous du Groenland, précise à Reporterre, le climatologue belge Xavier Fettweis. Sur son côté ouest, il a fait remonter l’air chaud d’Afrique vers le nord. Tandis qu’à l’est, il a fait descendre l’air froid d’arctique vers l’Europe occidentale. » De quoi expliquer la vague de froid qui s’est abattue sur la France, cette semaine.

Cette proximité géographique entre la grande île arctique et ces anticyclones est anormale. Pourtant, depuis quelques années, ce phénomène se multiplie, assure le spécialiste des régions polaires : « Si cela reste fort exceptionnel, on observe de plus en plus ce genre de situation. » Et les conséquences sont graves en matière de changement climatique : « Ces anticyclones sont responsables d’environ la moitié de l’augmentation de la fonte des glaces au Groenland », dit Xavier Fettweis.

Au cœur de l’été, une vague de chaleur similaire a provoqué un épisode de fonte « massive » de la calotte glacière. Huit milliards de tonnes de glace y fondaient chaque jour, à la grande inquiétude des scientifiques. Le 14 août, de la pluie avait également été observée pour la première fois de l’histoire humaine sur le plus haut sommet de l’île. Depuis 1982, la surface du Groenland s’est réchauffée de 2,7 °C.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende