Vous êtes salarié de Vinci, pourquoi êtes-vous contre les expulsions à Notre-Dame-des-Landes ?

17 février 2016 / Francis Lemasson

Francis Lemasson est secrétaire du syndicat CGT au siège de la société Vinci, à Rueil-Malmaison. Les syndicats CGT du groupe Vinci viennent de prendre une position critique sur le projet d’aéroport.

Dans une déclaration publiée le 15 février, le collectif des syndicats CGT du groupe Vinci ont pris position sur le projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes. Ils s’opposent aux expulsions des habitants de la Zad, demandent une étude indépendant sur l’aéroport existant de Nantes, et dénoncent la "criminalisation du mouvement social".

Ils ajoutent : « En tant que salariés de VINCI, nous refusons d’être associés en quoi que ce soit aux basses œuvres d’AGO, filiale du Groupe, qui entend faire ses profits grâce à la politique de privatisation des services publics développée par le gouvernement, politique que la CGT a toujours dénoncé. »

- Télécharger la déclaration :

- Ecouter Francis Lemasson :




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Notre-Dame-des-Landes : fin du procès, décision au 25 janvier


Documents disponibles

  Sans titre   Sans titre
DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

13 novembre 2018
Cette guerre de basse intensité contre toute forme de révolte
Tribune
12 novembre 2018
À Marseille, la nouvelle rocade isole et pollue les quartiers nord
Reportage
12 novembre 2018
La taxe carbone est utile si elle sert à des politiques écologiques
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes





Du même auteur       Francis Lemasson