Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Monde

29 Lauréats du prix Nobel se dressent contre la compagnie pétrolière Chevron

29 lauréats du prix Nobel ont publié le 17 avril une Déclaration par laquelle ils demandent « à tous ceux qui luttent pour sauver notre planète de se joindre à nous pour soutenir les plaignants équatoriens et leur avocat Steven Donziger, injustement privé de liberté depuis plus de huit mois ».

Les Nobels expliquent dans leur Déclaration comment 30.000 indigènes et paysans équatoriens ont engagé une action en justice contre Texaco (aujourd’hui Chevron) en 1993, il y a 27 ans, demandant réparation à l’entreprise pour la pollution causée par son exploitation pétrolière irresponsable sur leur territoire, provoquant de graves pollutions et maladies. Craignant un procès devant un jury aux États-Unis, Chevron a demandé que le procès soit délocalisé en Équateur, un pays où l’entreprise jouait un rôle important. Contrairement aux attentes, en 2011, le jugement leur a été défavorable.

Chevron a fait appel et la procédure est remontée jusqu’à la Cour suprême équatorienne qui, en 2013, a confirmé la condamnation qui oblige Chevron à payer 9,5 milliards de dollars aux plaignants équatoriens, pour compenser les dommages causés.

Au lieu d’obéir, Chevron a alors vendu ses actifs équatoriens, a quitté le pays et a entamé une violente campagne contre les victimes et contre l’un de leurs avocats qui est américain et habite aux États-Unis, Steven Donziger, l’accusant de corruption et de fraude. En 2014, Chevron a obtenu du juge de district Lewis A Kaplan un jugement accusant Donzinger d’extorsion, mais on a appris ensuite que Chevron avait payé plus d’un million de dollars au témoin principal qui a plus tard affirmé sous serment qu’il avait menti.

Donziger a vu attaquer sa réputation, ses pouvoirs légaux et sa liberté. Il porte au pied un bracelet électronique et risque de perdre sa licence d’avocat. Même si certains de ses soutiens, comme le fondateur des Pink Floyd, Roger Waters, ont pris en charge une partie de ses frais juridiques, l’avocat est empêché de travailler, et lui et sa famille sont aujourd’hui presque sans ressources.

« Des lauréats de toutes les disciplines ont signé cette déclaration de soutien », a déclaré lors de leur conférence de presse du 17 avril, Jody Williams, elle-même lauréate du prix Nobel de la paix en 1997. « Qu’ils soient médecins, physiciens, chimistes ou écrivains…, ils ont tous signé parce qu’ils croient en la primauté du droit, ils croient en la justice, et ils savent que le peuple équatorien mérite que le jugement soit exécuté, et que la compensation de 9,5 milliards de dollars due par Chevron doit leur être versée. »

Jody Williams conclut : « Chevron a décidé de diaboliser Steven Donziger avec l’aide de leur allié judiciaire, le juge de district américain Lewis A. Kaplan, utilisant leurs milliards de dollars pour harceler Steven Donziger et sa famille. Ils veulent montrer aux écologistes, et aux militants du monde entier ce qu’il en coûte de s’opposer à des entreprises puissantes, et de vouloir défendre ce que nous croyons être vrai et juste. »

  • Pour rejoindre le Comité de défense , envoyer un message sur la page

-  Source : Élisabeth Schneiter (Reporterre) avec Make Chevron cleanup

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende