8.000 euros d’amende requis contre la boulangère trop transparente

7 septembre 2016



8.000 euros : c’est la peine requise par le procureur du tribunal correctionnel d’Amiens, contre un couple de boulangers, mardi 6 septembre. Reporterre vous avait raconté l’affaire : Alain Bourgeois fabrique les pains, Françoise les vend. Ce que reprochent les contrôleurs de la DDPP (Direction départementale de la protection des populations) à Mme Bourgeois, c’est d’avoir indiqué sur un panneau, rangé dans un coin du fournil, que le pain est fabriqué à partir de farine bio, alors qu’ils n’ont pas le label bio. Le couple a préféré un label plus exigeant, « Nature & Progrès », et ont toujours indiqué que leur pain était « au levain naturel », mais jamais affirmé qu’il était bio. Pour les contrôleurs, le petit logo AB de l’étiquette de la farine aurait induit les clients en erreur.

Ainsi, lors de l’audience de ce matin, ce sont 6.000 euros d’amende dont 4.000 avec sursis qui ont été requis contre l’entreprise, ainsi que 2.000 euros dont 1.000 avec sursis contre sa gérante, Françoise Bourgeois. « Ce qui est fou dans ce dossier, c’est que l’on reproche à ces gens de dire au consommateur ce qu’ils font, c’est-à-dire du pain au levain naturel à partir de farine bio ! Pour ne pas être en infraction, il faudrait qu’ils cachent la provenance de leur farine », dit leur avocate Marie-Pierre Abiven. « La question de fond, à savoir si l’on peut signaler que l’on utilise des ingrédients bio quand on n’a pas le label, a été posée », note Alain Bourgeois.

La décision du tribunal est attendue pour le 4 octobre. « Si nous n’avons pas gain de cause, nous irons en appel », assure l’avocate. La décision pourrait faire jurisprudence.

- Source : Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : L’ahurissante affaire du boulanger « bio » poursuivi par l’administration


31 juillet 2017
Le développement des énergies renouvelables implique toujours plus d’activité minière, souligne la Banque mondiale
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2017
Le tribunal administratif de Toulouse suspend le projet de centre commercial Val Tolosa
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2017
Le gouvernement réduit les aides à l’agriculture bio
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2017
Le 2 août, l’humanité aura utilisé les ressources produites en un an par la planète, selon Global footprint network
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2017
La pollution atmosphérique aggrave l’acné chez l’adulte, selon une étude
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2017
Une pétition est lancée contre le projet de méga-mine d’or en Guyane
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2017
La centrale nucléaire de Fessenheim totalement à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
22 juillet 2017
L’humanité a produit 9 milliards de tonnes de plastiques non biodégradables
Lire sur reporterre.net
21 juillet 2017
L’Exposition universelle devrait détruire des terres agricoles à Saclay
Lire sur reporterre.net
21 juillet 2017
Quarante loups pourront être abattus pour la période 2017-2018
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2017
Forêt de Bialowieza : la Commission européenne engage un bras de fer avec la Pologne
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2017
La demande d’autorisation de création de Cigéo repoussée à 2019
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2017
Coup d’arrêt au projet de centre commercial Val Tolosa à Toulouse
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2017
Les crèmes solaires nuisent aux écosystèmes marins, dénonce l’ONG Green Cross
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2017
On ne les aime pas, mais les mouches sont d’excellentes pollinisatrices
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

1er août 2017
Sous le soleil, ailleurs...
La vie de Reporterre
29 juillet 2017
Les rendez-vous de lutte et festifs de l’été
Info
25 juillet 2017
Les radios pirates sont de retour... avec les luttes
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Alimentation