À Bordeaux, une manifestante blessée, quatre arrêtées à la marche féministe nocturne du 8 mars

Durée de lecture : 2 minutes

13 mars 2019

À l’appel du collectif 8 Mars Gironde, près de 800 femmes ont manifesté vendredi 8 mars soir à Bordeaux, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, avec pour slogan « La rue est à nous ! ». L’idée pour les organisatrices était de marcher pacifiquement de nuit, pour se réapproprier l’espace public et dénoncer les violences faites aux femmes, raconte France Bleu. Au bout de quatre heures de marche, le bilan a pourtant fait état de quatre femmes arrêtées et une blessée par une grenade de désencerclement, lancée par les forces de l’ordre.

« La manifestation pacifique a dû faire face à une répression policière démesurée, rapporte le collectif dans un communiqué. Sur le cours Victor-Hugo, à 21 h 45, alors que le cortège manifestait depuis [une heure et demie] de manière pacifique, un camion de police est arrivé à l’arrière du cortège et trois policiers ont extrait de manière musclée l’une des manifestantes à la stupéfaction générale. La police a alors lancé une grenade de désencerclement avant de faire usage de bombes à poivre et de lacrymogène pour repousser les manifestantes. (...) Une manifestante est sévèrement blessée aux pieds par la grenade de désencerclement. »

Le cortège a ensuite rejoint l’hôtel de police pour demander la libération de la manifestante interpellée, laquelle a été relâchée vers 23 h 15. « Un peu plus tard, trois personnes quittant la manifestation sont interpellées et arrêtées sans raison devant le Musée d’Aquitaine alors qu’elles marchaient tranquillement sur le trottoir. (...) Les trois personnes interpellées sont placées en garde-à-vue et relâchées seulement le lendemain à 19 h », poursuit le communiqué, qui exige « l’abandon de poursuites injustifiées contre les femmes interpellées » et « que les responsables de ces violences institutionnelles soient dénoncés et jugés ».




19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
22 juillet 2019
La gratuité des transports urbains, une fausse bonne idée
Tribune
9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage
8 juillet 2019
Un grand merci, ami(e)s lectrices et lecteurs ! Reporterre va bien
Édito


Sur les mêmes thèmes       Libertés