À Bordeaux, une manifestante blessée, quatre arrêtées à la marche féministe nocturne du 8 mars

Durée de lecture : 2 minutes

13 mars 2019



À l’appel du collectif 8 Mars Gironde, près de 800 femmes ont manifesté vendredi 8 mars soir à Bordeaux, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, avec pour slogan « La rue est à nous ! ». L’idée pour les organisatrices était de marcher pacifiquement de nuit, pour se réapproprier l’espace public et dénoncer les violences faites aux femmes, raconte France Bleu. Au bout de quatre heures de marche, le bilan a pourtant fait état de quatre femmes arrêtées et une blessée par une grenade de désencerclement, lancée par les forces de l’ordre.

« La manifestation pacifique a dû faire face à une répression policière démesurée, rapporte le collectif dans un communiqué. Sur le cours Victor-Hugo, à 21 h 45, alors que le cortège manifestait depuis [une heure et demie] de manière pacifique, un camion de police est arrivé à l’arrière du cortège et trois policiers ont extrait de manière musclée l’une des manifestantes à la stupéfaction générale. La police a alors lancé une grenade de désencerclement avant de faire usage de bombes à poivre et de lacrymogène pour repousser les manifestantes. (...) Une manifestante est sévèrement blessée aux pieds par la grenade de désencerclement. »

Le cortège a ensuite rejoint l’hôtel de police pour demander la libération de la manifestante interpellée, laquelle a été relâchée vers 23 h 15. « Un peu plus tard, trois personnes quittant la manifestation sont interpellées et arrêtées sans raison devant le Musée d’Aquitaine alors qu’elles marchaient tranquillement sur le trottoir. (...) Les trois personnes interpellées sont placées en garde-à-vue et relâchées seulement le lendemain à 19 h », poursuit le communiqué, qui exige « l’abandon de poursuites injustifiées contre les femmes interpellées » et « que les responsables de ces violences institutionnelles soient dénoncés et jugés ».






29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Libertés