À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés

Durée de lecture : 3 minutes

16 septembre 2019



C’est une victoire retentissante pour les décrocheurs de portraits présidentiels : deux activistes écologistes d’ANV-COP21, jugés devant le tribunal correctionnel de Lyon pour avoir réquisitionné un portrait d’Emmanuel Macron, ont été relaxés ce lundi 16 septembre.

Jugement des décrocheurs de Lyon-publié le 16 septembre 2019

Le lundi 2 septembre, Fanny Delahalle et Pierre Goinvic comparaissaient pour vol en réunion. En février dernier, avec 11 autres activistes, ils avaient décroché un portrait présidentiel dans la mairie du 2e arrondissement de Lyon. Le maire, Denis Broliquier, avait porté plainte. Pour cette action menée à visage découvert, le parquet avait requis une amende de 500 euros. Le juge a finalement ordonné, ce lundi, « la relaxe au bénéfice de l’état de nécessité et pour motif légitime » et considéré que le décrochage des portraits de Macron « doit être interprété comme le substitut nécessaire du dialogue impraticable entre le président de la République et le peuple » : « Face au défaut de respect par l’État d’objectifs pouvant être perçus comme minimaux dans un domaine vital, dit le tribunal dans son jugement, le mode d’expression des citoyens en pays démocratique ne peut se réduire lors des échéances électorales mais doit inventer d’autres formes de participation. »

Malgré la peine encourue, cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende, Fanny Delahalle disait à Reporterre, début septembre, « assumer pleinement » : « Je savais ce que je risquais, y compris la prison — même si c’est peu probable —, mais j’ai plus peur du changement climatique. Et quand je vois le décalage entre l’énergie folle dépensée contre nous, tandis que les multinationales polluent en toute impunité et les États ne respectent pas leurs engagements, ça me donne la rage de continuer. »

En six mois de campagne Décrochons Macron, des citoyens français ont réquisitionné 133 portraits d’Emmanuel Macron, aux quatre coins du pays, pour dénoncer « le vide de la politique gouvernementale en matière d’écologie », dixit Fanny Delahalle.

  • Source : Alexandre-Reza Kokabi, Reporterre
  • Photo : © Charly Corne

Puisque vous êtes ici…

... nous avons une faveur à vous demander. La crise environnementale et sociale n’a jamais été aussi forte, et pourtant son traitement médiatique reste à la marge. Traitée comme un phénomène secondaire, cette crise est mise en avant seulement si elle a une dimension spectaculaire. Nous considérons à l’inverse que la question écologique est centrale dans le fonctionnement de la société. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur ce qui constitue, selon nous, l’enjeu principal du XXIe siècle. Pour cela, notre équipe de journalistes professionnels publie chaque jour des articles, des enquêtes et des reportages. Contrairement à une majorité de médias, le journal n’a ni propriétaire, ni actionnaire, ni publicité. Il est géré par une association à but non lucratif. Nous ne servons aucun intérêt particulier, si ce n’est celui d’informer. Tous nos articles sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous sans condition de ressources.

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement au journal, la vie de Reporterre sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci. Pour soutenir Reporterre, c’est ici





Lire aussi : Au procès des décrocheurs de Macron, la désobéissance civile en débat


Documents disponibles

  Jugement des décrocheurs de Lyon-publié le 16 septembre 2019

31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info


Sur les mêmes thèmes       Luttes