Appel à sortir du Traité de l’énergie, instrument aux mains des multinationales

Durée de lecture : 2 minutes

13 décembre 2019



Il a fallu plus de vingt ans de mobilisation citoyenne et un procès pour convaincre le gouvernement néerlandais de sortir du charbon. Pourtant, alors que l’urgence climatique ne fait plus aucun doute, la compagnie allemande de charbon Uniper menace, au terme du Traité sur la Charte de l’énergie (TCE), ou Energy Charter Treaty, (ECT), de poursuivre l’État néerlandais qui est en train d’éliminer progressivement cette énergie sale.

Ce traité signé discrètement et ratifié par l’UE et les États membres en 1998, permet à des entreprises (Uniper, Fortum et RWE) d’attaquer des États pour décourager les gouvernements de prendre les mesures climatiques nécessaires.

L’opposition à ce Traité se développe : le 9 décembre, 278 organisations de la société civile et syndicats ont appelé les gouvernements à se retirer du TCE ou à y mettre fin s’il reste dans son état actuel. Elles déclarent :

"Nous - 278 groupes de la société civile liés à l’environnement, au climat, aux consommateurs, au développement et au commerce, ainsi que les syndicats - pensons que le TCE est incompatible avec la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat, des politiques de transition justes développées en collaboration avec les travailleurs et leurs syndicats et autres mesures de politique publique nécessaires.

Le TCE a été - et sera de plus en plus - utilisé par les sociétés de combustibles fossiles et d’énergie nucléaire pour contester les décisions du gouvernement d’éliminer ces sources d’énergie. Il peut également être un obstacle à la priorisation des investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, la maîtrise de la production d’énergie et la prise de mesures pour mettre un terme à la précarité énergétique.

Le TCE, dans sa forme actuelle, est dépassé et menace l’intérêt public."

Le traité sur la charte de l’énergie (TCE) s’applique actuellement à 51 pays allant de l’Europe occidentale à l’Asie centrale en passant par le Japon, ainsi qu’à l’UE et à la Communauté européenne de l’énergie atomique. Il accorde aux entreprises du secteur de l’énergie un énorme pouvoir de poursuivre les États devant les tribunaux internationaux d’investissement pour des milliards de dollars, par exemple, si un gouvernement décide d’arrêter de nouveaux oléoducs ou gazoducs ou d’éliminer le charbon.

Source : Corporate Europe

Complément d’info : Les sales secrets du TCE (en anglais)






18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
L’accord de libre-échange UE-Mercosur « va accroître des dynamiques mortifères »
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
La fumée des feux américains va jusqu’en Europe
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie International
17 septembre 2020
Le hold-up des planteurs d’arbres sur le plan de relance
Tribune
17 septembre 2020
Régulation de la publicité : le ton monte entre écolos et annonceurs
Info
18 septembre 2020
Avec le projet de contournement de Montpellier, la voiture reste reine
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Énergie International