Au Panama, des éleveurs développent la « silvopâture », une nouvelle méthode agroforestière

Durée de lecture : 2 minutes

9 mai 2020



Au Panama, des éleveurs développent la plantation d’arbres parmi leurs pâturages dans le cadre d’une pratique agroforestière connue sous le nom de « silvopâture ». La silvopâture améliore les revenus du paysan et fournit un habitat aux singes, aux insectes, aux oiseaux et autres tout en séquestrant le carbone de l’atmosphère.

- Panama, reportage

Au lieu d’élever du bétail dans des pâturages d’herbe ordinaire, Solís utilise un système appelé silvopâture, qui consiste à planter des arbres et des arbustes dans les pâturages, ce qui profite aux vaches et augmente la biodiversité de l’écosystème de son ranch.

Après avoir suivi un cours sur l’élevage durable dispensé par un programme affilié à l’université de Yale au Panama et visité quelques fermes modèles, Solís a acquis la conviction qu’elle pouvait augmenter les bénéfices de son élevage sans avoir besoin de plus de terres ou d’intrants chimiques. Un type d’agroforesterie, le silvopâture, est également très apprécié comme méthode de séquestration du carbone de l’atmosphère.

Mais en choisissant ce système, Solís a dû s’éloigner des normes locales profondément ancrées sur ce que signifie être un propriétaire terrien et un éleveur de bétail prospère dans une industrie où, en tant que femme, elle est déjà minoritaire.

La gestion des systèmes de sylvopastoralisme exige beaucoup plus de travail que l’élevage traditionnel. Par exemple, la terre doit être découpée en sections et les vaches doivent être fréquemment déplacées d’une section à l’autre, afin qu’elles ne surpâturent pas dans une zone donnée. Bien qu’elle soit utile à son bétail et à la faune locale, la plantation d’arbres l’a mise en désaccord avec certains agriculteurs. Pourquoi planter des arbres sur une terre que vos ancêtres ont travaillé dur pour garder dégagée, se demandent les gens ? Parfois, ces pratiques l’ont mise en conflit avec les anciens.

Néanmoins, la promesse de ce système a motivé Solís à continuer d’aller de l’avant. La plantation d’arbres et d’arbustes se traduit par une production accrue de viande, et elle est bénéfique pour l’environnement en améliorant la valeur de l’habitat pour la faune et la flore, et en séquestrant le carbone.

Bien que l’on reproche généralement aux vaches de contribuer au réchauffement climatique, les plantes ligneuses supplémentaires et les sols améliorés des systèmes de sylvopâture font que l’on estime que 26 à 42 gigatonnes de dioxyde de carbone sont extraites de l’air à l’échelle mondiale avant qu’il n’ait une chance de contribuer au changement climatique. Ainsi, les pratiques que Solís et une nouvelle école d’agriculteurs de sa région utilisent pourraient apporter une solution à la lourde empreinte écologique de l’élevage de bétail, même dans un pays où le bétail est roi.

- Source : Mongabay





Lire aussi : Une expérience d’agroforesterie en Ile-de-France


9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture International
9 juillet 2020
À Bure, les contrôles d’identité systématiques jugés illégaux
Info
9 juillet 2020
Briser l’omerta : des journalistes bretons s’unissent face aux pressions de l’agro-industrie
Info
8 juillet 2020
Après Lubrizol, l’État veut à la fois mieux surveiller les sites industriels et faciliter leur implantation
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Agriculture International