Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Monde

Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »

Anne Rolfes et Kate McIntosh, membres de la Louisiana Bucket Brigade, sont accusées de crime « terrorisant » pour avoir déposé en décembre 2019 une boîte remplie de pastilles de plastique, récoltées sur la côte du Texas, au domicile de lobbyistes et dirigeants d’usines de pétrole et de gaz. Des instructions écrites sur la boîte recommandaient de « ne pas retirer les pastilles en plastique de leur emballage, ne pas les laisser à la portée des enfants ou des animaux domestiques et de les recycler de manière responsable ». La plainte les accuse d’avoir eu l’intention de faire peur, action assimilée à du terrorisme. Elles ont été convoquées au commissariat le 25 juin et libérées après paiement d’une caution de 5.000 $ en attendant un jugement.

Leur action était le prolongement de la Nurdlefest (Fête des nodules plastique), un événement de sensibilisation à la pollution plastique, une journée de conférences, musiques, spectacles, pour sensibiliser à ce qui se passerait si Formosa était autorisé à construire un énorme complexe pétrochimique dans la paroisse de St James, mais le complexe a néanmoins été officiellement approuvé.

Leurs avocats expliquent que ces accusations de crime « terrorisant » sont utilisées pour criminaliser les militants écologistes en Louisiane qui mènent une campagne pour empêcher Formosa Plastics de construire une usine supplémentaire à St James Parish, une localité situé dans la « Cancer Alley », un couloir de 137 km de long occupé par des raffineries de pétrole et des usines pétrochimiques, le long du fleuve Mississippi, entre la Nouvelle-Orléans et Baton Rouge. Cette zone, habitée majoritairement par des Noirs, a le taux de cancer les plus élevé des États-Unis, et aussi de toutes sortes d’autres maladies, maladies auto-immunes, asthme et autres problèmes respiratoires.

-  Source : The Times Picayune/ Nola.com

— Photo : Anne Rolfes en 2017 (The Times Picayune/ Nola.com->https://www.nola.com/news/environment/article_ebee9ed6-b586-11ea-8819-439269c90a96.html])

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende