Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Libertés

Cambriolée, la rédaction de Streetpress a besoin de soutien

Dans la nuit de mercredi à jeudi 17 octobre, la rédaction de Streetpress a été cambriolée. « On n’a plus aucune caméra, des ordis & appareils photos ont été pris, explique la rédactrice en cheffe adjointe de Streetpress, Inès Belgacem, sur son compte Twitter. En tout, avec l’arrêt de l’activité et la casse, on tourne autour de 30.000 euros de pertes. »

Streetpress venait tout juste de boucler une campagne de financement participatif destinée à éviter sa disparition. Mardi 15 octobre, l’objectif de 40 000 euros de dons avait été atteint. « On pensait être sorti de la mouise grâce à votre soutien, a communiqué l’équipe de StreetPress. On a plus que jamais besoin de votre soutien. »

Nous, la rédaction de Reporterre, apportons tout notre soutien à nos consœurs et confrères de Streetpress, dont le travail d’information populaire est nécessaire au paysage médiatique français.

Pour soutenir la rédaction de Streetpress, qui en a plus que jamais besoin.

Pour consulter le manifeste de Stresspress.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende