Canada : la justice suspend la construction de l’oléoduc Trans Mountain

Durée de lecture : 1 minute

31 août 2018

La Cour d’appel fédérale du Canada a suspendu jeudi 30 août le triplement de capacité de l’oléoduc controversé Trans Mountain, qui doit relier les champs pétroliers d’Alberta au port de Vancouver, au motif que ses conséquences sur l’environnement ont été mal évaluées. Il s’agit d’un revers majeur pour le gouvernement de Justin Trudeau qui avait annoncé en mai la nationalisation de cet oléoduc « stratégique » afin de ne plus être uniquement dépendant des Etats-Unis pour exporter le pétrole canadien.

Saisie par les Amérindiens de la Nation Tsleil-Waututh de Colombie-Britannique (ouest), la Cour a ordonné jeudi la suspension du décret autorisant les travaux car, selon elle, l’Office national de l’Énergie qui l’a délivré a commis « une erreur cruciale » lors de son étude d’impact environnemental. Cette agence fédérale régissant ce type de projets d’infrastructures « a de façon injustifiable défini la portée du projet de manière à ne pas inclure la circulation de navires-citernes connexe au projet », a déploré la juge Eleanor Dawson dans son jugement consulté par l’AFP. Ainsi, l’étude d’impact environnemental sur l’agrandissement de l’oléoduc, menée par l’Office pour délivrer son décret, n’a pas pris en compte l’augmentation drastique du nombre de pétroliers qui navigueront sur le littoral de la côte pacifique canadienne pour exporter le pétrole acheminé par Trans Mountain. « L’exclusion injustifiée du transport maritime de la portée du projet a mené à une succession de vices inacceptables entachant le rapport et les recommandations de l’Office », a tranché la magistrate.



Lire aussi : Au Canada, Justin Trudeau tourne le dos à ses promesses environnementales


19 septembre 2019
EDF signale des problèmes de fabrication sur six réacteurs nucléaires en activité, mais les juge aptes au service
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
La pollution de l’air dans le métro est encore très mal évaluée
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
Réserver la moitié de la planète à la vie sauvage : une idée plébiscitée à travers le monde
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
Pont sur la Loire : déboisement en cours, des opposants face aux machines
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie International
19 septembre 2019
Week-end féministe à Bure : « Le nucléaire est un monstre du patriarcat »
Entretien
18 septembre 2019
Les travailleurs sous-traitants du nucléaire en grève car « la sécurité se dégrade »
Entretien
19 septembre 2019
En France, une sécheresse qui n’en finit pas
Info


Sur les mêmes thèmes       Énergie International