Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Politique

Cyril Dion lance une pétition pour « sauver la Convention citoyenne pour le climat »

Face aux reculs d’Emmanuel Macron sur leurs 149 propositions, qu’il promettait de reprendre « sans filtre », la colère monte chez les citoyens de la Convention pour le climat. Seuls pour « affronter les lobbies », déçus que nombre de leurs propositions aient été retoquées ou détricotées, certains fatiguent, d’autres montent au front.

Garant du bon déroulement de la Convention, Cyril Dion est également monté au créneau. Le réalisateur du film Demain, qui fut l’un des initiateurs de cette forme inédite de démocratie participative, a décidé de lancer, lundi 16 novembre, une pétition pour « sauver la Convention citoyenne pour le climat ».

« J’ai toujours dit que je m’engagerais si Emmanuel Macron ne respectait pas son engagement de transmettre sans filtre les propositions de la Convention, a affirmé Cyril Dion, contacté par France 24. On se retrouve aujourd’hui exactement dans la situation qu’on redoutait : le gouvernement transforme les mesures pour satisfaire certains intérêts économiques. La parole présidentielle n’est pas respectée. »

Dernier recul en date : le malus au poids pour les véhicules neufs adopté, vendredi 13 novembre, par l’Assemblée nationale. Alors que la Convention pour le climat proposait une taxe de dix euros par kilogramme sur la vente des véhicules neufs à partir de 1,4 tonne, le ministère de la Transition écologique a défendu, dans le cadre du projet de loi de finances, un malus écologique concernant les voitures de plus de 1,8 tonne. Un relèvement du poids qui change tout puisque, selon des chiffres de l’Agence de la transition écologique (Ademe) cités par Libération, la part des voitures de plus de 1.800 kg vendues en 2019 en France représentait 1,74 % du total, quand celle des voitures de plus de 1.400 kg était de 26 %.

La pétition de Cyril Dion a recueilli, mardi 17 novembre à 14 h 30, plus de 164.000 signatures. Le réalisateur a dit à France 24 espérer franchir la barre du million de signataires pour « créer une pression suffisante pour que le projet de loi soit à la hauteur des attentes de la Convention » et évoqué une « tentative de la dernière chance ».

  • Source : Reporterre avec France 24
  • Photo : venue d’Emmanuel Macron devant les membres de la Convention citoyenne pour le climat lors de la quatrième session, le 10 janvier 2020. Capture d’une vidéo du Conseil économique et social sur YouTube

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende