Dans la vallée de la Roya, des habitants jugés pour avoir aidé des migrants

23 novembre 2016

Ce mercredi 22 novembre, Pierre-Alain Mannoni, ingénieur d’études à l’université Nice Sophia Antipolis, est jugé pour être venu en aide à trois jeunes femmes étrangères dans un centre d’accueil des migrants monté par un collectif d’associations et d’habitants à Saint-Dalmas-de-Tende (Alpes-Maritimes), dans la vallée de la Roya. Il risque une peine de cinq ans de prison et 30.000 euros d’amende pour « aide à l’entrée ou au séjour irrégulier ».

La veille, mercredi 22 novembre, s’est déroulé le procès de Cédric Herrou, agriculteur, jugé pour « aide à l’entrée sur le territoire national et aide au séjour ». Il encourt lui aussi jusqu’à cinq ans de prison et 30 .000 euros d’amende. Le 19 octobre 2016, à Saint-Dalmas-de-Tende, une ancienne colonie de vacances SNCF est transformée en centre d’hébergement illégal pour les migrants à l’initiative de M. Herrou et de quelques habitants. La SNCF a porté plainte.

Dans une lettre ouverte publiée par le quotidien Libération mercredi 23 novembre, un collectif de chercheurs dénonce « la criminalisation d’un “délit de solidarité” ». « Ces poursuites judiciaires bafouent les valeurs fondamentales de la République, le droit d’asile européen, le devoir de protection des mineurs non accompagnés et les droits humains les plus essentiels, pointent-ils. En agissant de la sorte, les pouvoirs publics mettent en péril les vies des femmes, hommes et enfants qui se risquent sur les routes de l’exil ainsi que la cohésion sociale au sein de notre société. »

Le collectif au président de la République, au Premier ministre et au ministre de l’Intérieur « d’agir rapidement afin que les actes de protection et de solidarité à l’égard des migrants en danger ne soient plus réprimés, moralement ni pénalement, ce que ne permet pas à ce jour la loi en vigueur ». Ils demandent également à l’Etat de « prendre ses responsabilités en mettant en place de véritables dispositifs d’accueil et de prise en charge des migrants, afin que les citoyens ne soient plus placés dans l’obligation morale de se substituer à lui – comme c’est le cas dans la vallée de la Roya ».

- Source : Libération




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Le rapport Spinetta conseille de fermer les petites lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Le gouvernement refuse la transparence sur le projet de stockage à Belleville-sur-Loire
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Trois anti-Cigéo ont comparu devant la justice
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Niveaux des océans : la hausse s’accélère
Lire sur reporterre.net
14 février 2018
Lactalis : l’ONG Foodwatch porte plainte et « n’épargne personne »
Lire sur reporterre.net
13 février 2018
Stockage de déchets à Belleville : EDF ne dément pas, les élus réagissent
Lire sur reporterre.net
12 février 2018
Les forces obscures d’Apple contre les Jedis d’Attac
Lire sur reporterre.net
9 février 2018
Un blogueur vietnamien condamné pour avoir dénoncé une pollution
Lire sur reporterre.net
9 février 2018
La Banque européenne d’investissement accorde 1,5 milliard d’euros à un projet d’énergie fossile
Lire sur reporterre.net
9 février 2018
Le Parlement européen favorable à l’annulation du changement d’heure
Lire sur reporterre.net
8 février 2018
Un transport maritime plus propre éviterait 140.000 décès prématurés par an
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
8 février 2018
Par grand froid, les margoulins de la rénovation énergétique se frottent les mains
Info
8 février 2018
Énergies renouvelables : les citoyens débordent les pouvoirs publics
Alternative
16 février 2018
« La mort de ce territoire se prépare » : le cri d’alarme de 52.000 paysans angoissés
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Luttes